Le ministre Vagondo à la coupure du ruban symbolique de l'Ecole de police de Korhogo

Korhogo : ouverture de l’école de police Amadou Gon Coulibaly

Vues: 67
Lecture: 2 minutes

La Côte d’Ivoire a une deuxième Ecole nationale de la police. Vendredi , le général Vagondo Diomandé, ministre de la sécurité et de la protection civile, a présidé la cérémonie d’ouverture de cette école à Korhogo dans le Nord du pays à plus de 560 km d’Abidjan.

Elle porte le nom d’Amadou Gon  Coulibaly, le récent défunt Premier ministre ivoirien, inhumé le 17 juillet dernier, une semaine avant, jour pour jour à Korhogo. Dès lundi (demain), elle va accueillir selon le ministre Vagondo, ses 1400 premiers élèves sur le site provisoire du groupement d’intervention mobile (GMI) au quartier résidentiel 3 de Korhogo à sur l’ancien site de la CNPS. En fait, le véritable site de l’Ecole de police est situé la sur la route de Kapélé sur une surface de 15hectares.

Selon le ministre de la sécurité, l’Ecole de police sur le site du GMI  a été bâtie sur une surface de 9 hectares avec une capacité d’accueil de 1800 recrues. « La  réalisation de cette infrastructure est le rêve d’un homme, le ministre de la sécurité et de la protection civile. La loi sur la protection civile 2016-2020 prévoyait la construction de deux nouvelles écoles de police à Korhogo et Man. L’école de police de Korhogo est bâtie sur une surface de 9 hectares avec une capacité d’accueil de 1800 recrues», a affirmé le commissaire principal, Sanogo Yacouba, directeur de la logistique qui a présenté l’école et la vision du ministre le général Vagondo Diomandé.

Pour Lazani Coulibaly, Maire de Korhogo, une telle infrastructure aura à n’en point douter un impact qualitatif sur le quotidien des populations de la cité. « La création d’une telle école à un impact sur la vie des populations. Elle va booster l’économie et la sécurité. Elle vient faire de notre ville une destination sûre», a-t-il assuré.

Les nouveaux véhicules de l’Ecole de police de Korhogo

De son côté, le général Vagondo Diomandé, a invité les prochaines recrue à faire siennes les  valeurs de loyauté, fidélité et de travail. Des valeurs très chères, selon lui, au défunt premier ministre Amadou Gon Coulibaly. « Ici, c’est un camp de transit, il fallait que cette école s’ouvre. Amadou Gon Coulibaly y tenait, j’y tenais. », a-t-il ajouté. Il a conclu en invitant la police à être exemplaire et rassurante.

Sur l’ex-Premier ministre Amadou Gon Coulibaly,  Vagondo Diomandé lui a rendu un vibrant hommage devant ses parents et ses collaborateurs. « Inaugurer cette Ecole de police, c’est rendre un hommage mérité et appuyé à Amadou Gon Coulibaly. Nous avions l’un pour l’autre une confiance absolue. Je n’ai jamais manqué d’affection et de soutien du Lion. J’ai perdu une partie de moi-même. Cette partie s’en est allé avec les espoirs de millions d’Ivoiriens qui s’apprêtaient à faire de lui le prochain président de la république», a-t-il indiqué

C’est le commissaire divisionnaire, Touré Albert Kouakou  qui est chargé de diriger cette école. Il a reçu 4 véhicules pour son école.

SKB

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart