Alassane Ouattara, Chef de l'État ivoirien lors de son message à la nation hier à la veille de la fête d'indépendance de la Côte Côte l'Ivoire

Côte d’Ivoire/Présidente: florilège de désapprobation sur les réseaux sociaux à l’annonce de la candidature de Ouattara

Vues: 199
Lecture: 3 minutes

Non! Ce n’est pas au nom du peuple que Alassane Ouattara veut briguer un troisième mandat qui selon son ministre de la justice ( Sansan Kabiré) est anticonstitutionnel. Mais, au nom de son camp, le Rhdp qui se trouve dans l’incapacité de se trouver un autre candidat respectueux de la Constitution ivoirienne.

“J’ai décidé d’être candidat à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020”, a annoncé Alassane Ouattara hier au cours de son message à la nation à l’occasion de la fête de l’indépendance qui est célébrée aujourd’hui.

Sur le réseau social Twitter, c’est un florilège de désapprobation de cette annonce qui retient l’attention.

En effet, en dehors de ses partisans du Rdr ou du Rhdp, l’annonce sans surprise d’Alassane Ouattara ne suscite pas l’adhésion des internautes. Si les réseaux sociaux ne sont pas un instrument fiable de sondage, ils sont tout de même, un véritable baromètre pour capter le poul d’une société.

Ainsi, pour cet internaute, “voilà une dictature qu’on appelle décision mûrement reflechie.
Au nom de l’honneur et de la constitution ivoirienne, je pense que vous devriez vous retirer de ces élections. Si en 10 ans vous n’avez pas pu former une équipe pour la relève je crois que vous avez échoué”.

“Vous venez de trahir le peuple de Côte d’Ivoire en décidant de faire un 3ème mandat anti constitutionnel”, a réagi cet autre internaute. Et de s’interroger “tout ces morts pour ça ?”
Selon lui, “Dieu ne laissera jamais tomber son peuple car vous avez décidé d’être humilié. Vous êtes musulman, Dieu sera là pour son peuple”.

Sidi Tiémoko Touré, porte-parole du gouvernement dans un tweet a dit “merci Monsieur le Président d’avoir accepté d’être le choix du peuple de Côte d’Ivoire, pour conduire les aspirations légitimes des militants et sympathisants du RHDP à la présidentielle d’octobre 2020. Sans vous, nos chantiers seraient inachevés”.

Son tweet a aussi soulevé de son côté,  une cascade de condamnation. “Pourquoi vouloir pousser ce monsieur vers une porte de sortie si peu honorable. Même une victoire aura un arrière-goût ! Pourquoi vouloir gâcher tant d’efforts et tant d’achievments mémorables pour son pays ! Au nom de quoi vous le poussez à la faute ?” A condamné cette internaute dans un contre-tweet.

Celui-là ne comprends que “ces gens qui se sont battues pour un état juste. Soit disant que l’ancien était une dictature, viennent  de dévoiler à la terre entière, qui ils sont”. C’est à dire,  “des petits bourgeois incapable de penser l’avenir d’un pays”.

“Arrêtez de dire “le peuple de Côte d’Ivoire ” c’est anti-démocratique. Et c’est faux”, a dénoncé pour sa part l’auteur de ce tweet pour condamner l’utilisation abusif du mot “peuple” par Alassane Ouattara dans son discours pour justifier la violation de la Constitution ivoirienne.

Face à l’argument de Sidi Touré selon lequel “nos chantiers seraient inachevés” sans Alassane Ouattara, cette dame lui réplique pour lui dire “même si vous restiez là encore un siècle, vos chantiers demeureraient encore et toujours inachevés”. Pour elle, “ce n’est pas cela votre préoccupation. Manger et toujours manger seuls et des deux mains”. “Voilà votre crédo”, est-elle convaincu. Avant de se décharger, “quelle tristesse !!! Oh honte !!!”

Dans le même sens, “si l’aboutissement des chantiers et travaux repose sur une seule personne alors c’est un échec”, sanctionne cet autre internaute en réponse au porte-parole du gouvernement ivoirien.

Au plan international, les réactions sont pareilles. La plus poignante vient de Geneviève goëtzinger, journaliste politique française.

Dans un tweet, l’ancienne patronne de RFI décrit une  “consternante image donnée ce soir (hier, ndlr) par la #CIV225, celle du reniement de son propre engagement, celle d’une Constitution bafouée, celle d’un exemple catastrophique pour ses voisins, celle d’un parti incapable d’avoir fait émerger de dauphin. Triste 60 ans d’indépendance !”

Coulibaly Zié Oumar 

 

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart