Pr. Georges Armand Ouégnin sa sortie de dépôt de la candidature de Laurent Gbagbo

Côte d’Ivoire/Présidentielle 2020: le Pr. Ouegnin dépose la candidature de l’ex-Président ivoirien Laurent Gbagbo

Vues: 59
Lecture: 2 minutes
Le Professeur Georges Armand Ouegnin, président de Ensemble pour la démocratie et la souveraineté ( Eds)  a déposé ce matin à 9 heures, la candidature de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo pour l’élection présidentielle du 31 octobre prochain. Selon lui, son candidat a pu récolter 74.000 parrainages sur 65.000 requis. Selon plusieurs informations en provenance de la Cei, il aurait déposé 9 dossiers sur 12 et sans casier judiciaires. Nous vous proposons la déclaration du Pr. Georges Armand Ouegnin après le dépôt de candidature de celui qu’il a qualifié de “père de la démocratie”. 
«Au nom de Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (Eds), nous venons de déposer le dossier de candidature de notre référent politique, le Président Laurent Gbagbo, le père de la démocratie en Côte d’Ivoire que nous avons sollicité pour être notre candidat à l’élection présidentielle d’octobre 2020. Bien que son nom air été radiés des listes électorales par des manœuvres que nous jugeons juridico-politicienne. L’acte que nous avons poser ce jour traduit notre volonté de nous insurgés avec force, contre l’exclusion par peur, de notre candidat des compétitions électorales à vernir. Le Conseil constitutionnel aura la lourde responsabilité devant le peuple ivoirien et devant l’histoire de se prononcer sur la validité et la conformité de cette décision de radiation au regard de la constitution de notre pays.

L’acte que nous venons de poser ce matin, traduit notre volonté manifeste de participer à toutes les élections avec un organe électorale consensuel et crédible tenant compte de l’arrêt de la Cour africaine des Droits de l’Homme et des Peuples en date du 15 juillet 2020. Un code électoral consensuel pour des élections libres, justes, transparentes, régulières et inclusive, gage d’une alternance démocratique et pacifique ainsi que pour des listes électorales pour lesquelles, nous sommes convaincues, ont été truffées de fraudes lors de la dernière révision de juillet 2020.

Nous réclamons un audit international. Enfin, l’acte que nous avons posé ce matin, s’inscrit dans le cadre de la réconciliation pour une paix véritable, non pas la Paix par les armes, la répression, la terreur et des intimidations, mais la paix des cœurs et des esprits dans laquelle à l’instar du président Laurent Gbagbo, notre référent et candidat, le vaillant peuple ivoirien aspire profondément.

Oui, ces élections doivent se dérouler dans un environnement apaisé qui nécessite la libération de tous les prisonniers politiques et militaires, le retour sur la terre de leur ancêtre, de tous les exilés politiques avec à leur tête, notre référent et candidat, Laurent Gbagbo.

C’est le lieu pour nous fidèles à la philosophie “asseyons nous et discutons” de notre candidat et référent Laurent Gbagbo, de lancer un appel au chef de l’Etat sortant, pour un dialogue francs et sincère et inclusif dans l’intérêt de la Côte d’Ivoire.»

La balle est maintenant dans le camp du Conseil Constitutionnel, le juge des élections en Côte d’Ivoire.

Coulibaly Zié Oumar

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart