Le Premier ministre ivoirien

12ème  Conférence sur la politique mondiale Amadou Gon Coulibaly pour une coalition anti-terroriste en Afrique de l’Ouest

Vues: 281
Lecture: 2 minutes

Le Premier ministre ivoirien,  Amadou Gon Coulibaly est un partisan de la mise en place d’une coalition anti-terroriste en Afrique de l’Ouest  à l’instar de celle que la communauté internationale a installée au proche et au Moyen-Orient. C’est  l’appel qu’il a d’emblée lancé dimanche (hier) à l’ouverture de la 12ème ‘’World Policy Conference’’ [entendez Conférence sur la politique mondiale] à Marrakech au Maroc où il représente son pays la Côte d’Ivoire.

« Il est important que nous réfléchissions à une coalition forte contre le terrorisme, comme c’est le cas notamment en Syrie » a-t-il déclaré.

En outre du terrorisme, le Premier ministre ivoirien a dénoncé le protectionnisme, le présentant comme une menace. “Nous avons des menaces que nous considérons comme importantes, notamment le protectionnisme. Le multilatéralisme doit être promu. Les initiatives en faveur du protectionnisme pourraient fragiliser l’éclosion de l’industrie africaine“, a-t-il mis en garde. “Nous appelons donc, a poursuivi Amadou Gon Coulibaly,  à ce qu’au niveau mondial, il y ait le plus de concertation pour que les règles du commerce international soient définies ensemble“.

Pour lui, cela permettra le développement économique des pays et pourra en faire profiter les populations. Un engagement de la Côte d’Ivoire salué par l’ambassadeur de France au Maroc, Hélène Le Gal.

  1. Thierry de Montbrial, président de la World Policy Conference a salué cette seconde participation de la Côte d’Ivoire « Il est important que les puissances moyennes comprennent la conjoncture, afin de savoir se positionner dans un monde avec beaucoup d’incertitudes » a-t-il déclaré.

La World Policy Conference est une conférence annuelle fondée en 2008, par Thierry de Montbrial. Elle réunit des décideurs, chercheurs et leaders d’opinion de haut niveau qui sont principalement choisis en fonction de leurs compétences et de leur rayonnement international.

Les travaux de cette 12ème édition portent notamment sur les enjeux de la technologie dans la société et en politique, les cyberpuissances, la cybermenace, l’énergie et l’environnement, ainsi que sur les perspectives économiques et politiques, le commerce, l’investissement direct et la confiance, mais aussi sur l’avenir du système monétaire international, l’arme du droit et la mondialisation.

M.C.B

Stagiaire

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart