3ème mandat d’Alassane Ouattara : Le président de l’APDH se prononce

Vues: 55
Lecture: 2 minutes

“Est-ce que Monsieur Ouattara a le droit de dire qu’il est candidat ? La réponse, c’est oui. Il a le droit de dire qu’il est candidat. L’autre question est relative a l’éligibilité. Monsieur Ouattara est-il éligible à la candidature pour l’élection présidentielle ? M’appatient-il de dire si oui ou pas, il est éligible” Arsène Néné Bi , président de l’Action pour la protection des droits humains (APDH) s’est prononcé sur le débat du sur le 3ème mandat, vendredi dernier, à un atelier regroupant les jeunes de différents partis politiques, au siège de la CERAO, sis, à Cocody. C’est une initiative beneficiant du concours du National Endowment for Democracy (NED) qui s’inscrit dans le projet ” Éducation des jeunes à la démocratie mitigation des conflits dans la perspective des éléctions de 2020 en Côte d’Ivoire”.
L’enseignant de droit a affirmé que”la seule entité compétente pour juger de l’éligibilité d’un candidat est le Conseil constitutionnel” Aussi a-t-il demandé aux acteurs politiques de s’en remettre à la décision du juge constitutionnel. Dr Néné Bi a dit être surpris par l’attitude des uns et des autres par rapport à l’interpréter des dispositions constitutionnelles.” En droit quand, il y a des interprétations divergentes sur des dispositions, il faut interroger l’exposer des motifs ou interroger les rédacteurs. Et Dieu merci, les rédacteurs sont encore en vie. Ils peuvent nous expliquer dans quel esprit , ils ont écrit les textes”, a-t-il avancé. Le président de l’APDH a interpellé les Ivoiriens dans leur ensemble afin qu’ils se dotent de texte, on ne peut plus clair pour éviter ce genre de situation dans l’avenir. A cet égard, il a indiqué qu’au moment des débats, l’APDH a suggéré qu’il soit écrit qu’aucun ivoirien ne soit ne fasse plus de deux mandats cumulatifs ou distincts. Ce qui , selon lui, aurait permis d’éviter la polémique.
La question des parrainages a été largement évoquée dans les échanges. Arsène Néné Bi a expliqué que le code électoral prévoit des disposition.
                                               César Ebrokié

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart