3ème mandat de Ouattara: Des marches éclatées à partir du jeudi 13 août

Vues: 204
Lecture: < 1 minute

Des marches éclatées sur toute l’étendue du territoire national, à partir du jeudi 13 août pour dénoncer la “violation de la Constitution” par Alassane Ouattara à la faveur de son 3ème. C’est la réaction d’Alternative citoyenne ivoirienne (ACI), une coalition d’organisations de la société civile, à l’annonce par le chef de l’Etat, le 6 août dernier de briguer à nouveau, la magistrature suprême après ses deux mandats.
Pulchérie Edith Gbalet, la président de ACI s’est prononcé hier, à une conférence de presse au siège de la structure, sis, à Cocody. Elle a appelé à un sursaut national des Ivoiriens pour démontrer à Alassane Ouattara qu’il n’est pas au-dessus de la loi, et que par conséquent, il ne peut se permettre tout.
Pulchérie Gbalet a soutenu qu’à la place du rassemblement prévu à la Place de la République, c’est tous les Ivoiriens dans toutes les localités du pays qui sont invités à se manifester pour traduire leur mécontentement. Poursuivant, il a demandé aux Ivoiriens de ne guère céder à la peur car, ils sont bien dans leur droit. « La société civile prendra toutes ses responsabilités », a-t-elle averti.
La conférencière a dénoncé le fait qu’Alassane Ouattara annonce sa candidature à l’occasion d’une adresse à la Nation. C’est une insulte à notre indépendance et à notre patriotisme », dira-t-il avant d’ajouter : « Fiers Ivoiriens le pays nous appelle ».

César Ebrokié

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart