DERNIÈRES INFOS

3ème Salon africain des assurances: La digitalisation de l’assurance au profit de la population au centre des débats

Vues: 50
Lecture: 2 minutes

La 3ème du Salon africain des assurances (Sada) a ouvert ses portes ce matin  à l’auditorium de la Caistab à Abidjan-Plateau. Pendant deux jours (12 au 13 septembre), les professionnels de l’assurance vont débattre autour du thème : “La digitalisation de l’assurance au profit de la population”. C’est-à-dire vendre les produits d’assurance à partir des terminaux comme les Smartphones, les PC, les tablettes à travers les médias sociaux, les applications mobiles, les sites web…

A la cérémonie d’ouverture,  la commissaire générale du Sada, Valérie Kouamé, Dg d’Orassu Groupe, a fait savoir que l’objectif de la rencontre actuelle est de montrer l’importance de la digitalisation et son impact de nos jours dans le domaine des assurances. “A cette occasion, des sociétés d’assurance de pays frères, tant du continent africain que de l’Occident, ont été invitées.

Elles viendront exposer leurs divers produits et partager avec les autres participants leurs longues expériences du vaste domaine des assurances et leur passion du métier”, a-t-elle relevé. Et de souligner que “le numérique se situe dorénavant au croissement des dimensions de nos vies et de nos territoires.

C’est ce qui en fait un levier particulièrement puissant et partagé. Un levier puissant parce que l’outil numérique est à même de nous permettre, à nous professionnels, de même qu’aux maîtres d’ouvrage, d’appréhender les enjeux relatifs au développement de l’entreprise d’aujourd’hui et de demain et également de répondre aux besoins de toute la population et ce, à tous les niveaux. D’où donc l’intérêt du thème de la 3ème édition du Sada”.

La présidente de la Plateforme des femmes pour gagner (Pfg), Me Christiane Bitty-Kouyaté, a abondé dans le même sens, donnant, à l’occasion, un cours magistral sur l’importance pour tout entrepreneur de se faire assurer et le rôle de l’assurance dans la société. “S’assurer amène à sortir gagnant maintenant et dans l’avenir pour tout entrepreneur. Opter pour une couverture adaptée est une précaution à prendre avant de se lancer dans toute activité entrepreneuriale”, est-elle convaincue.

Le représentant de Saliou Bakayoko, président de l’Association des sociétés d’assurances de Côte d’ivoire (Asaci), Daniel Diallo, et Bedy Gnagne, représentant à la fois le ministre de l’Economie et des Finances et le Dg du Trésor et de la Comptabilité publique, ne diront pas le contraire, eux qui ont salué l’opportunité qu’offre le Sada de rapprocher les assurances des populations et de promouvoir le développement de l’assurance en Côte d’Ivoire. Pour Bedy Gnagne, la digitalisation est la solution de l’avenir et permettra de booster le développement de l’assurance en Côte d’Ivoire.

 

Marcellin Boguy

commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart