Côte d’Ivoire/Politique: Voici pourquoi le Rhdp contrôle 1/3 des Cei locales

Vues: 383
Lecture: 2 minutes

Pascal Affi N’Guessan, président du FPI a dénoncé hier à la Primature l’hyper-présence du Rhdp dans les commissions électorales indépendante locales(Ceil).

C’était à l’occasion de la reprise du dialogue gouvernement-opposition sur le prochain nouveau code électoral.

Plus spécifiquement, il a mis en lumière le fait que le Rhdp détienne à lui tout seul, l’ensemble des postes dans “un tiers des commissions locales “. C’est-à-dire,  la présidence, le secrétariat technique et la vice-présidence. Mais, comment est-ce possible?

Selon plusieurs observateurs, le Rhdp s’est offert les services du parti de Mme Henriette Lagou, le Rassemblement pour la concorde et la Paix (RPC), et de celui de M. Kabran Appia, la Ligue des mouvements pour le progrès (Lmp) pour contrôler les Ceil.

Ces deux partis, pourtant estampillés “opposition”  ont volontairement cédé, selon plusieurs acteurs politiques qui ont pris part à l’installation des ceil, des postes aux militants du Rhdp sans compétir.

En fait, selon les témoins, le RPC et la LMP qui n’ont pas suffisamment de personnel pour occuper l’un des trois postes électifs des ciels, ont eu recours au “Rhdp-Rdr” ou “à un moindre degré à des militants du GPS de Guillaume Soro”, pour leur donner du personnel. Au lieu de solliciter le Fpi qui représente l’opposition avec eux dans la Cei.

Ainsi, à korhogo et à Ferkessédougou par exemple, les ceils au niveau de la commune sont entièrement aux mains du Rhdp-Rdr.

Le 3 juin 2018, dans l’émission “l’instant de vérité” de la RTI, la télévision nationale, Mme Lagou avait annoncé son ralliement au Rhdp.

On se demande alors comment Affi N’Guessan n’a pas pu dénoncer cette imposture quand le pouvoir accordait un poste à la Cei à Mme Lagou au titre de l’opposition?

Quant à la Lmp, il aurait mis en scène une alliance avec l’Afd, la coalition de partis politiques dont le Fpi que conduit Affi N’Guessan pour entrer à la cei et ensuite “jouer les trouble-fête” lors des élections pour l’installation des Ceil.

Plusieurs de ses commissaires étaient en réalité, confie un des acteurs, “des militants du Rhdp-Rdr”.

En plus, le pouvoir a pu obtenir que l’administration assure systématiquement le secrétariat des ceils.

Or, il est constant que les acteurs de l’administration ivoirienne n’ont pas les mêmes mentalités que leurs homologues français, américains… par exemple. Ici, les mentalités sont partisanes.

Et systématiquement, les représentants de l’administration ivoirienne ont voté pour les candidats du Rhdp quand ils étaient opposés à ceux de l’opposition là où, il n’y a pas eu d’accord de partage des postes de président et vice-président de la ceil.

La Ceil, c’est 7 membres dont trois ( 1 représentant du pouvoir, 1 de l’opposition et 1 de l’administration) élus qui forment le bureau.

Ainsi, dans plein d’endroits, ” le FPI s’est retrouvé en face d’un militant du Rdr avec le masque de l’opposition”, révèle un acteur. Et cela, “grâce au jeu trouble du Rpc et de la Lmp”.

Coulibaly Zié Oumar 

 

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart