Affaire Soro: Les implications de la décision de la cour de cassation

Vues: 377
Lecture: < 1 minute

La Cour de cassation a désigné à l’audience du vendredi 17 janvier, le conseiller Koné Kalilou pour instruire le dossier Guillaume Soro et autres, dans l’affaire de détournement de deniers publics et blanchiment d’argent en rapport avec l’achat de sa résidence de Marcory.

Selon Me Diallo Souleymane, membre du conseil de Guillaume Soro ” Cette décision donne amplement raison aux avocats qui ne cessent de clamer depuis le début l’illégalité et l’inconstitutionnalité des actes de procédure contre leurs clients”. Poursuivant, il indiquera  la décision l’ensemble des actes engagés par le procureur de la République sur l’affaire en question. Toutefois, les avocats se réservent le droit d’exercer les recours possibles.

Dans leurs plaidoiries les avocats ont demandé à la cour de rejeter la requête du ministère public, parce que selon mal eux mal fondée au regard de la loi. Après la décision, une nouvelle instruction va démarrer. Les interrogations sont loin de se dissiper car en principe, c’est la Haute cours de justice qui  doit juger Guillaume Soro. Mais elle n’existe pas.

César Ebrokié

 

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart