AGOA : les enjeux expliqués par le ministre Souleymane Diarrassouba

Vues: 266
Lecture: < 1 minute

Lors de la réunion des experts de l’AGOA samedi, le ministre ivoirien du commerce, Souleymane Diarrassouba, a expliqué les enjeux de l’Agoa. Propos recueillis.

La loi sur la Croissance et les opportunités en Afrique connue sous le nom AGOA autorise un accès au marché américain à l’exportation en franchise de droits de douane d’une gamme de plus de 6400 produits en provenance des pays d’Afrique sub-saharienne.

La mise en œuvre de cette loi qui impose de facto une mise à niveau des produits africains d’exportation aux normes et aux standards américains, de même qu’une harmonisation des législations des Etats membres sur le commerce africain, encourage nos Etats à s’engager sur la voie des réformes économiques et du renforcement des capacités commerciales de nos Etats appelés à accroitre le volume de leurs exportations sur le marché américain.

En dépit de tous les efforts consentis par nos Etats pour s’approprier les avantages de cet important outil de coopération, il semble que pour l’heure la moisson ne soit pas encore à la hauteur des attentes.

Au-delà des opportunités qu’offre cette loi, force est de constater que son impact sur les échanges commerciaux entre les Etats-Unis d’Amérique et les pays d’Afrique subsaharienne demeure encore très limités et concentrés sur quelques secteurs d’activités.

Les contraintes en matière de capacités et de qualité d’offres, les insuffisances institutionnelles et infrastructurelles sont, entre autres, les causes d’une utilisation limitée de l’AGOA par les pays éligibles.

 

Propos recueillis par

Herman Bléoué

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart