Albert Tévoédjrè

Ancien médiateur dans la crise ivoirienne, Albert Tévoédjrè tire sa révérence à l’âge de 90 ans

Vues: 39
Lecture: 1 minute

La nouvelle est tombée ce mardi 6 novembre matin. Albert Tévoédjrè, l’homme politique béninois, l’intellectuel, et le fonctionnaire des Nations unies est décédé, à Porto Novo, à l’âge de 90 ans. Le peuple béninois pleure donc un de ses illustres fils, tout comme la communauté internationale qui perd un de ses hommes.

Les Ivoiriens retiennent d’Albert Tévoèdjrè, sa médiation « controversée » dans la crise de 2002. Après la signature de l’accord de Linas-Marcoussis, à Paris, le 23 janvier 2003, feu Koffi Annan, alors, secrétaire général de l’Onu, l’envoie en Côte d’Ivoire pour une mission de bons offices.

Albert Tévoédjrè doit aider les acteurs politiques à mettre en œuvre l’accord et ainsi, relancer le pays sur la voie de la paix. Mais très vite, les interprétations des termes de l’accord vont susciter des divergences qui vont être à la base d’une crise de confiance.

Le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu sera accusé de rouler pour un camp au détriment de l’autre. Cette querelle politico-stratégique finit par l’emporter, le 31 janvier 2005. Trois mois plus tard, le 3 mars, Kofi Annan nomme le suédois Pierre Schori.

Auteur de plusieurs publications, Albert Tévoédjré a occupé plusieurs postes dans l’arène politique au Bénin. Il fut le plus jeune ministre du Bénin en 1960. Il a été professeur de lettres et très engagé dans la lutte l’excision.

                                                                                  César Ebrokié

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart