Prof. Ehui Eboua, directeur-Coordonnateur du Pnls lors de l'activité de fitness

Avant la journée mondiale contre le Sida : Le PNLS et Playce sensibilisent par le sport

Vues: 219
Lecture: 2 minutes

Le dimanche 1er décembre prochain, sera la célébration de la journée mondiale de la lutte contre le sida. En Côte d’Ivoire, c’est la ville de Jacqueville (Sud de la Côte d’Ivoire, sur le littorale à 62 km d’Abidjan) qui va accueillir l’évènement en présence du Vice-Président du pays, Daniel Kablan Duncan.

Mais avant, le Programme national de lutte contre le sida (Pnls) sensibilise en dédramatisant la maladie. Samedi (hier) en partenariat avec Playce, au parking du centre commercial de Carrefour à la Riviera Palmeraie, il a convié plusieurs dizaines de personnes à une activité sportive (fitness) de 6h à 8h du matin. Pourquoi une telle activité matinale ?

Selon Pr. Ehui Eboua, directeur-coordonnateur du Pnls, « nous avons décidé d’organiser cette activité sportive à une semaine de la célébration de la journée mondiale de lutte contre le sida, pour pouvoir passer le message sur la  sensibilisation contre le Vih/Sida. Il s’agit pour nous de dire à nos compatriotes, que nous devons rester vigilants et que la lutte doit continuer même si les résultats semblent satisfaisants ».

 

Les adultes et les enfants ont répondu à l’appel du Pnls pour dire non au Vih/Sida

Le thème pour arrêté cette année pour la Côte d’Ivoire est selon lui, « les communautés font la différence ». C’est-à-dire que « toutes les communautés, dans leur ensemble, doivent se mobiliser pour pouvoir infléchir la courte de l’infection à vih dans notre pays ». « Cette journée pour moi, c’est un signe de solidarité », a affirmé pour sa part Dr. Améthier Solange, directrice de programme national de prise en charge des orphelins et autres enfants rendus vulnérables par le Vih (Pnoev), présente samedi à Playce palmeraie.

A son avis, il faut  « montrer aux patients porteurs du Vih qu’ils ne sont pas seuls. Et qu’ils sont comme tout le monde avec les mêmes droits. Ils doivent être respectés afin qu’ils puissent évoluer comme tout le monde ».  M. Marc Obrou, directeur de Playce Carrefour Palmeraie, partenaire du Pnls sur cette activité, a souligné que l’engagement de son entreprise s’explique par le fait que « la santé, c’est l’essence de la vie ». « S’associer à ce genre de campagne, c’est un plaisir pour nous », a-t-il estimé.

La journée de fitness a été séquencée par des pauses d’information sur le Vih/Sida à l’endroit des dizaines de personnes venues sur le site. Des messages conçus par l’Agence ivoirienne de marketing social (Aimas).

Coulibaly Zié Oumar

 

 

 

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart