DERNIÈRES INFOS
Le corps du jeune Karim Nouhédiéni transporté par des secouristes

Ayamé : Un mort et 561 sinistrés à la suite des inondations

Vues: 31
Lecture: 2 minutes

Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur le département d’Aboisso depuis le vendredi 4 octobre jusqu’à ce jour, ont fait de nombreux dégâts matériels et causé une perte en vie humaine dans la ville d’Ayamé. Le bilan provisoire fait état d’un mort et de 561 sinistrés à la suite de ces intempéries. Un jeune homme du nom de Karim  Nouhédiéni, âgé de 26 ans,  a été emporté par les eaux. Son corps a été retrouvé, le samedi 5 octobre, aux environs de 10 heures. La brigade de gendarmerie d’Ayamé et les agents de l’hôpital général ont procédé aux constats d’usage avant d’autoriser son inhumation.

Quant aux 561 sinistrés, ils ont été recensés  par les services de l’Institut national d’Hygiène publique (INHP) conduits par le chef d’antenne d’Aboisso, Dr. Coulibaly Adama. Ces pluies ont fait des dégâts matériels importants, aussi bien dans des familles que dans des services publics.

 

Le cabinet dentaire de l’hôpital général a été envahi par les eaux. Quant au service de chirurgie, il a été totalement coupé du reste de l’hôpital par les eaux sorties du lit de la petite rivière Aniassué, qui traverse l’établissement sanitaire. Au total, ce sont 118 ménages comprenant 561 personnes, qui ont  été recensées pour l’heure. Des personnes ont perdu  des biens matériels allant des appareils électroménagers aux meubles et plusieurs ustensiles de cuisines. Des commerçants ont également tout perdu dans les eaux. A l’hôpital général, les dégâts sont très importants. Des matériels de pointe, dont ceux du cabinet dentaire ont été sérieusement endommagés, selon  le médecin-chef de l’hôpital, Dr. Norbert Kouakou. La pharmacie et la quasi-totalité des services de l’hôpital n’ont pas, non plus, été épargnées. Le groupe scolaire Ayamé 1, 2, 3 et 4, situé non loin du centre de santé, a connu le même sort. Tous les matériels scolaires et didactiques ont été détruits, a révélé Michel Tia, l’un des directeurs de groupe scolaire.

 

Le maire de la commune d’Ayamé, Prof. Valentin N’douba, a expliqué que la forte intensité des pluies a fait déborder la rivière Aniassué. Ce qui  pourrait expliquer, a-t-il dit, ces inondations. Avant de faire remarquer que des mesures sont prises pour une éventuelle évacuation des populations, si d’aventure il pleuvait à nouveau.

 

Soulignons que les inondations ont causé également d’importants dégâts à Sanhouma, village situé à une quinzaine de kilomètres d’Aboisso en allant à Noé et à Samo, village de la commune de Bonoua, situé sur l’axe Bonoua – Aboisso.

 

Sam K.D

 

commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart