Bande audio attribuée à Guillaume Soro: Affoussiata Bamba fait des précisions

Vues: 700
Lecture: 2 minutes

Réponse du berger à la bergère. Moins de trois heures après la conférence de presse prononcée par Richard Adou, le procureur de la République, le camp Soro a réagi. Me Affoussiata Bamba Lamine, membre du bureau du GPS a fait une déclaration largement publiée sur les réseaux sociaux. « Ivoiriens, Ivoiriennes, Vous avez tous écouté le procureur de la République, M. Adou Richard et entendu ses explications scabreuses. Vous avez aussi écouté une bande audio de mauvaise qualité et incomplète. Pour rappel. Hier, je vous faisais état de l’espionnage entrepris par le régime d’Abidjan et exécuté par M. Francis Perez, président fondateur du Groupe PEFACO. Cette (bande,  Ndlr) audio est d’une légèreté déconcertante, avouons-le. Je précise et j’insiste qu’elle date de l’année 2017. Pourquoi l’exhumer aujourd’hui, quasiment 3 ans après ? Et pourquoi l’audio est-elle incomplète ? », s’est-elle interrogé.

Sans rejeter la bande audio diffuser par le procureur, l’avocate a expliqué que Guillaume Soro qui faisait l’objet d’espionnage du régime d’Abidjan a tout simplement joué le jeu. «Sans devancer ce que M. Soro révèlera, je peux vous dire pour avoir écouté l’enregistrement complet et orignal dont des services étrangers ont copie, elle est incomplète tout simplement parce que lorsque M. Kigbafori Soro se vante du soutien des ex-com’zones, cette affirmation n’a d’autre objectif que de tirer les vers du nez de l’espion du jour qui accompagnait M. Francis Perez, le nommé Olivier Bazol, de son nom de barbouze. Mais aussi un message à l’endroit du régime d’Abidjan », a avancé l’ancienne ministre de la communication. Et d’ajouter, «L’audio est coupée justement parce que dans la version originale, l’espion affirme qu’il a le soutien de la gendarmerie nationale avec lui par le truchement de M. Robert Montoya, opérateur dans l’armement, bien connu dans la sous-région ouest-africaine. Mesdames et messieurs, A doses homéopathiques, nous vous livrerons tous les secrets de ce feuilleton d’espionnage mal monté par Abidjan, qui n’avait pour d’autre objectif que de cueillir M. Guillaume Kigbafori Soro. Et ce en vain. Pour l’heure, laissons M. Ouattara dans l’esbroufe et passons aux choses sérieuses »

César Ebrokié

 

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart