Bondoukou : 3422 accidents et 36 décès

Vues: 434
Lecture: 2 minutes

La route continue de causer beaucoup de dommages au sein des populations de la ville aux milles mosquées. La sécurité routière était au cœur des préoccupations des autorités administratives et municipales ce samedi 15 juin à la salle Kouakou Dapa de la mairie de Bondoukou. C’était au cours de la deuxième session du conseil municipal de la ville.

Selon le commissaire de police Adom Thierry Georges, « nous avons comptabilisé 3422 cas d’accidents au cours des 8 derniers mois pour 36 décès ». Les jeunes, a-t-il poursuivi, sont malheureusement les plus grandes victimes. « Nous avons enregistré 1301 cas qui concernent les jeunes de 14 à 35 ans », a-t-il précisé. Les infractions sont « le non port du casque, l’alcool, l’excès de vitesse ».

Quand à M. Baya Charles, premier adjoint au préfet de police, il a invité à la responsabilité et à l’implication de tous pour freiner les accidents de la circulation. Il a invité les populations au civisme. Pour résorber les accidents, une unité de la circulation routière a été chargée de faire des sensibilisations dans les différents établissements scolaires de la ville, dans les mosquées et dans les églises. Une projection d’images choques a été faites pour montrer l’ampleur des accidents.

Pour sa part, M. Aka Kouassi Bio, préfet de région a recommandé à tous, de prendre leur responsabilité et d’être prudent sur les routes.

Au cours de cette session, le trésorier général Djaman Lucien a félicité l’équipe municipale pour sa gestion. « Les recettes de la mairie se sont élevées à 388.582.000F en 2018», a-t-il révélé. Le maire Koné Hiliassou, s’est réjoui de ses performances car avant qu’il ne prenne les reines de la mairie, il « y avait, selon lui, un déficit de 231 millions en 2013 quand nous prenions les commandes en 2013. Mais en 2018, nous avons eu un déficit cumulé de 34.926.000F», a-t-il indiqué.

Il a promis de continuer de s’investir pour le bien-être des populations de la commune. En outre, il a annoncé de grands chantiers que sont « la construction d’une piscine municipale, l’extension du réseau électrique, la restauration de deux salles de la mairie en salles climatisées, la construction de 3 salles de classes plus un bureau à Diguiwori ».

 

SKB

 

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart