Can 2019 : La Côte d’Ivoire se qualifie brillamment

Vues: 313
Lecture: < 1 minute

Un grand doute puis une joie immense. Les Éléphants de Côte d’Ivoire ont finalement obtenu leur ticket pour les huitièmes de finale de la Can 2019 en infligeant un sévère 4-1 à une bonne équipe de la Namibie qui n’avait encaissé que deux buts au cours de ses deux matchs précédents. En réalité, un vrai but encaissé contre l’Afrique du sud puisque contre le Maroc, ce fût un autogoal.

Cet après-midi, c’est une équipe namibienne qui a réellement fait douter l’équipe ivoirienne par un bon quadrillage du terrain et un jeu en mouvement qui aurait pu leur permettre d’ouvrir le score. Mais encore une fois, Sylvain Gbohouo était bien dans ses perches. Mais cette fois-ci, et contrairement au match contre le Maroc, l’équipe ivoirienne qui avait subit quelques changements avait compris qu’il fallait réagir. Certes, Wilfried Zaha qui était titulaire pour la première fois à la place de Nicolas Pépé et Wilfried Bony à la place de Jonathan Kodjia, ont eu du mal à créer les décalages nécessaires.

Encore une fois, il a fallu que Max Gradel se mette en évidence sur une balle amenée par Franck Kessié. Un but avant la pause qui donne un vrai bol d’air aux Éléphants. Au retour, le capitaine Serey Dié, d’un maître tir corsait l’addition. Et puis, vint une bourde de Gbohouo qui donna un peu d’espoir aux Namibiens. Mais très vite Zaha, puis Maxwell Cornet entré à la place de Gradel mirent fin au rêve des Namibiens.

En conférence de presse, Kamara Ibrahim a reconnu que la tâche n’a pas été aisée mais que le premier objectif était atteint. Quand à Ricardo Mannetti, le coach namibien il était bien déçu d’avoir pris une raclée tout en reconnaissant la valeur de l’équipe ivoirienne.

 

Augustin Kouyo

Envoyé spécial au Caire

 

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart