La sortie des pays anglophones de la CEDEAO est un camouflet pour Alassane Ouattara

CEDEAO/Monnaie Unique : Les pays de la WAMS pas d’accord avec le changement unilatéral du Franc CFA en Eco

Vues: 233
Lecture: < 1 minute

Les ministres des Finances et gouverneurs de banques centrales des 5 pays anglophones d’Afrique de l’Ouest et la Guinée ont, en effet, dénoncé la décision «unilatérale» de renommer le FCFA en Eco. Ils affirment que cette décision des pays de l’UEMOA dont fait partie la Côte d’Ivoire, n’est pas «conforme» au programme adopté récemment par l’ensemble de la région pour mettre en place une monnaie unique.

C’était ce jeudi 16 janvier en marge d’une réunion tenue, le jeudi 16 janvier, à Abuja, capitale fédérale du Nigeria.

Aussi, peut-on lire dans le communiqué final de la rencontre que les cinq pays de la Zone monétaire ouest-africaine (WAMZ) et la Guinée Conakry notent  «avec préoccupation la déclaration visant à renommer unilatéralement le Franc CFA en Eco d’ici juillet 2020». Ils estiment que «cette action n’est pas conforme aux décisions» de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) en vue de «l’adoption de l’Eco comme nom de la monnaie unique» de toute la région.

Les autorités monétaires de la zone et de la Guinée Conakry « réitèrent l’importance pour tous les membres de la Cedeao d’adhérer aux décisions de l’autorité des chefs d’État et de gouvernement de la Cedeao concernant la mise en œuvre de la feuille de route révisée du programme de monnaie unique».

Un sommet réunissant les chefs d’Etat de la WAMZ est prévu «bientôt» pour décider de la conduite à venir, précise le communiqué final.

La WAMZ est composée du Nigeria, du Ghana, du Liberia, de la Sierra Leone, de la Gambie et de la Guinée (Conakry), qui ne fait pas partie de la zone CFA.

 

Robert Krassault

ciurbaine@yahoo.fr

 

 

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart