Chine-Afrique Rodrigue Ouakiri, Club Amis de la Chine : « Il ne faut pas détruire le capital de la longue histoire de coopération »

Vues: 479
Lecture: < 1 minute

Dans un entretien à nous accordé, ce jeudi 30 avril, Rodrigue Ouakiri, le président du Club Ami de la Chine a réagi, aux récentes manifestations ant-ichinoises enregistrées, récemment, dans certaines capitales africaines. Bien qu’il déplore la « chasse aux africains » en Chine, il refuse que l’on se laisse aller dans cette logique qui, dira-t-il, n’apporte rien. « Il ne faut pas détruire le capital de la longue histoire de coopération entre la Chine et l’Afrique »,  affirmera-t-il.

Le président du Club Ami de la Chine a expliqué que les peuples Africains et chinois sont liés par de longues années de coopération. Cette coopération, relèvera-t-il, s’est bonifié au fil du temps pour atteindre aujourd’hui un niveau important, au point de façonner la géopolitique. A cet égard, il a souligné la place de choix qu’occupe désormais la Chine dans la coopération entre les pays africains et le monde. La Chine poursuivra-t-il, est devenu un partenaire incontournable pour l’Afrique. Rodrigue Ouakiri a relevé que les effets de cette coopération sont palpables. En témoignent, les nombreuses infrastructures réalisées dans certains pays. « En Côte d’Ivoire, vous avez le barrage de Soubré, le stade  Olympique d’Ebimpé, le lycée de Grand-Bassam… », dira-t-il.

Par ailleurs, Rodrigue Ouakiri a fait remarquer que dans la crise du Coronavirus, la Chine n’a pas laissé ses partenaires africains. Il leur a fait de nombreux dons qui ont soulagé beaucoup de pays.

Il a demandé aux uns et autres de faire confiances aux dirigeants africains et chinois qui ont les canaux diplomatiques pour régler ces mésententes qui arrivent souvent dans les relations entre les Etats.

César Ebrokié

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart