M. Issa Doumbia, au centre en costume bleu est déterminé a faire évacuer les zones occupées pour la réalisation du quatrième pont devant relier les communes de Yopougon et Plateau

Construction du 4e pont: Le coordonnateur du Ptua invite les populations à libérer les emprises pour réaliser le projet

Vues: 39
Lecture: 2 minutes

Issa Doumbia, Coordonnateur du Projet de transport urbain d’Abidjan (Ptua) a invité les populations impactées qui traînent les pas à s’en aller le plus vite possible des emprises du 4e pont pour permettre l’avancée des travaux. C’était lors d’une conférence de presse tenue lundi 2 Décembre 2019 au cabinet du ministère de l’équipement et de l’entretien routier, a-t-on appris de Fraternité Matin, quotidien gouvernemental.

En effet, la démolition des bâtiments qui a démarré samedi dernier par le quartier précaire Boribana se poursuivra jusqu’à mi-janvier dans les quartiers Boribana 2, Bromacoté, Fromager, Nouveau quartier et Doukouré. Avec à ses côtés, André Martin Kouakou, secrétaire général de la préfecture d’Abidjan, président de la cellule d’exécution du plan d’action de réinstallation des personnes impactées par les travaux du Ptua et Marie Solange Augou, sociologue, le coordonnateur du Ptua a tenu à rassurer le public quant à la transparence de leur travaille sur le terrain.

« Nous travaillons conformément aux dispositions mises en place par l’Etat de Côte d’Ivoire et les bailleurs de fonds. Il est nécessaire de libérer les emprises du pont pour permettre au projet d’avancer. Actuellement, seulement 12% des travaux ont été réalisés, malgré les efforts de l’entreprise. Et cela, parce que les personnes impactées par le projet font de la résistance. Pourtant, elles ont toutes été indemnisées depuis des mois. A part 24 ménages avec lesquels les discussions se poursuivent » a-t-il indiqué.

Au dire de Issa Doumbia, au total 600 personnes ont été indemnisées dans le cadre de ce projet, d‘un montant de 9 991 000 000 de Francs Cfa. La première opération de démolition a touché 424 ménages. Soit environ 2000 personnes. Pour lui, il est donc nécessaire de construire ce pont. Un projet qui permettra, non seulement au port autonome d’Abidjan d’être compétitif mais aussi de faciliter le déplacement des populations de Yopougon.

« Ce projet va rendre le Port Autonome d’Abidjan compétitif. C’est un projet de développement. En outre, il va faciliter le trafic des populations de Yopougon. Nous invitons donc les populations à comprendre qu’il est nécessaire de libérer les emprises pour permettre la réalisation des travaux », a-t-il affirmé.

Khader Coulibaly

(Stagiaire)

 

 

 

 

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart