Coronavirus: La Lidho demande le confinement des populations du District d’Abidjan pour 15 jours

Vues: 156
Lecture: 2 minutes

20 jours après la détection du premier cas de contamination, la Côte d’Ivoire enregistre, selon les dernières statistiques présentées par le Ministère de la Santé Publique, plus de 168 cas de personnes infectées par la maladie à coronavirus (COVID-19). Ce taux de progression très rapide de la pandémie, pourrait s’expliquer par le confinement sélectif de l’Institut National de la Jeunesse et des Sport (INJS) et, certainement, par le report du confinement de la ville d’Abidjan. Ces dernières semaines, la Ligue Ivoirienne des Droits de l’Homme (LIDHO), assiste à travers des initiatives privées et dispersées, à des distributions de kits sanitaires et de vivres à forte ressemblance de propagande électorale. En dépit de l’annonce faite par le Président de la République de la mobilisation de plus de 95 milliards de francs CFA pour soutenir la lutte contre la propagation de la pandémie à coronavirus, l’analyse des faits qui précèdent, ne laisse entrevoir aucune stratégie nationale coordonnée et d’accompagnement des entreprises. Face à cette situation, la LIDHO voudrait exprimer une vive inquiétude et interpeller le gouvernement, quant à son obligation de garantir le droit à la santé et à la vie de chaque habitant de la Côte d’Ivoire. Ainsi, la LIDHO invite fortement le gouvernement à : – Communiquer sur la stratégie nationale de lutte contre cette pandémie ; – Procéder, sans délais, au confinement de tous les ménages dans le district d’Abidjan pour une période de 15 jours; – Prendre, de façon diligente, des dispositions, pour fournir des vivres aux populations les plus vulnérables pendant la période de confinement ; – Procéder au dépistage systématique de tous les ménages dans le district d’Abidjan ; – Identifier, aménager et équiper dans chaque commune du district d’Abidjan des espaces sanitaires pour la prise en charge immédiate des personnes contaminées ; – Solliciter la contribution citoyenne des entreprises de distribution, d’électricité et d’eau, de téléphonie, etc. au profit des populations confinées ; – Envisager une stratégie de soutien aux entreprises impactées par la crise. La LIDHO croit fermement que seule la capacité d’anticipation du Gouvernement pourra permettre de circonscrire la pandémie et de limiter les pertes en vies humaines.

Pour la LIDHO Le président par intérim NETH Willy Alexandre

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart