Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS (Photo d'archives)

Coronavirus : L’OMS décrète l’urgence de santé publique de portée internationale

Vues: 425
Lecture: 2 minutes

L’organisation Mondiale de la Santé (OMS) a finalement déclaré l’épidémie du coronavirus comme une urgence de santé publique de portée internationale. Ce qui revient à dire que l’OMS considère cette épidémie comme un événement extraordinaire, soudain qui est une menace pour la santé des populations de plusieurs pays dans le monde.

Dans ce cas, il faut donc, une action concertée de la communauté internationale pour endiguer la maladie. Selon Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS, la plus grande préoccupation de l’organisation qu’il dirige, « est la possibilité que le virus se propage dans des pays dont les systèmes de santé sont plus faibles et qui y sont mal préparer pour y faire face». Il fait notamment allusion aux pays asiatiques, africains et sud-américains.

Pourquoi Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus a attendu seulement maintenant pour décréter l’urgence de portée internationale ?  Parce qu’il suit les recommandations d’un comité d’urgence composé d’une quinzaine de spécialistes qui débattent et lui font des recommandations qu’il suit en général.

Au début du coronavirus à Wuhan en Chine, ce comité a jugé qu’il n’y avait pas à décréter l’urgence sanitaire de portée internationale. Pourquoi ? Parce que le coronavirus était présent qu’en Chine. Et il n’y avait aucune contamination en dehors de la chine. En outre, les mesures de quarantaine de la ville de Wuhan qu’ont prises les autorités chinoises étaient de nature à circonscrire la propagation du virus.

Mais aujourd’hui, plus d’un mois après, plusieurs pays sont touchés et le décompte du jour  fait état de 8200 cas recensés dans le monde pour 171 cas. Mais, le plus grand nombre de cas sont en Chine avec aussi le nombre de mort.

Qu’est-ce va se passer maintenant que l’urgence de santé publique de portée internationale a été décrétée ? La Banque Mondiale et le secteur privé et d’autres acteurs vont pouvoir être sollicités pour mobiliser plus d’argent pour avoir le matériel nécessaire pour aider les pays à faire face.

 

Coulibaly Zié Oumar

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart