Une vue du Covid-19. ( photo d'archives)

Coronavirus:le Burkina Faso et le Sénégal ferment toutes les écoles

Vues: 229
Lecture: 2 minutes

Les choses semblent s’emballer au Burkina Faso. En plus des assauts djihadistes sur le pays, c’est au tour du nouveau coronavirus à ce climat morose. Ce sont en effet 5 nouveaux cas qui été annoncé par les autorités sanitaires. Ce qui porte le nombre total de cas positif à 7.

Toute chose qui a poussé le gouvernement burkinabé à fermer  les établissements scolaires et universitaires jusqu’à fin mars.

“Au regard de l’évolution de la pandémie du coronavirus au Burkina Faso, le gouvernement décide de la fermeture des établissements d’enseignements préscolaires, primaires, post-primaires et secondaires, professionnels et universitaires, du lundi 16 mars 2020 au mardi 31 mars 2020 sur toute l’étendue du territoire national”, a déclaré le ministre de la Communication Remis Fulgance Dandjinou.

Au Sénégal, le nombre de cas confirmé au Covid-19 est maintenant de 15. C’est pour cela que le président Macky Sall Sall a eu la même réaction que le président kaboré du burkinabé. Il a décidé de fermer toutes les écoles du Sénégal pour 3 semaines, d’annuler la fête de l’indépendance du 4 avril, de suspendre le Hajj, d’annuler toutes les cérémonies religieuses du pays. Macky Sall pour bien faire appliquer ses consignes et renforcer les contrôles a déployé les forces de défenses sénégalaises sur les frontières.

On voit que le Burkina Faso et le Sénégal ne veulent pas attendre que la contamination atteigne les proportions aggravantes de l’Italie, France, Espagne ou encore l’Allemagne, pour réagir. Ils le font dès maintenant pour briser, espetent-ils,  la chaîne de contamination.

Au Ghana, ce sont deux qui ont été annoncés. Les autorités sanitaires affirment qu’elle maîtrisent la situation.

Selon un communiqué des presse de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), En Afrique, le nombre de personnes touchée est de 137 cas avérés, depuis le 12 mars.

Pour autant, l’Afrique reste parmi les continents, l’un des moins touchée à faible déclaration de cas  Covid-19.

“Avec la déclaration officielle de Covid-19 comme pandémie, tous les pays d’Afrique doivent agir”, a déclaré le Dr Matshidiso Moeti, directeur régional de l’OMS pour l’Afrique.

“Chaque pays peut encore changer le cours de cette pandémie en renforçant sa préparation ou sa réponse aux situations d’urgence. Le nombre de cas peut encore être faible en Afrique et nous pouvons le maintenir à ce niveau grâce à des mesures énergiques prises par tous les gouvernements pour lutter contre le nouveau coronavirus”, a-t-elle recommandé.

Plus de 150 mille, c’est le nombre de personnes contrôlées positives au Covid-19 pour 5700 morts à travers le monde.

Coulibaly Zié Oumar 

 

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart