Côte d’Ivoire / après le conflit entre Baoulé et Malinké : Le Fpi envoie une mission de paix à Béoumi

Vues: 351
Lecture: 2 minutes

Le Front populaire ivoirien a envoyé une mission de paix et de compassion auprès des communautés baoulé et malinké de Béoumi, le 2 juin. Cette mission fait suite à l’affrontement sanglant qui avait opposé les deux communautés les 15 et 16 mai. Ce conflit a occasionné officiellement 11 décès et 87 blessés ainsi que de nombreux dégâts matériels.

Conduite par le Vice-président du Fpi chargé des régions du centre, Louis Kouamé Gloris, la délégation a rencontré les militants du FPI, l’imam central, les chefs de communautés malinkés et le chef canton Nanan Agoh Barthélémy.

« Le président Pascal Affi N’Guessan m’a envoyé vers vous pour vous dire ̋Yako ̋ au nom du Front populaire ivoirien. Nous remercions Allah, parce que nous vous avons trouvé en vie. Vous avez faits des efforts pour que le calme revienne rapidement et la vie reprend son cours normal. Il vous en remercie. Il vous demande de vous pardonner les uns autres. Pardonnez-vous ! Affi vous demande de privilégier le dialogue en toute situation comme nous l’a recommandé le président Houphouët-Boigny. La langue et les dents peuvent se battre, mais ils sont toujours ensemble.

Considérons que ce qui s’est passé relève du passé. Nous supplions l’imam et les différents chefs de communautés ici présents de calmer les jeunes. Le FPI souhaite que désormais Béoumi soit la ville de paix », a déclaré l’émissaire du FPI à l’imam central El Hadj Bamo Kéita. Celui-ci avait à ses côtés ses adjoints Bamba Djibril, Bakary Samassi, El Hadj Diawara, les chefs des différentes communautés malinkés, le porte-parole des chefs malinkés Siaka Touré, ainsi que de nombreuses femmes mobilisées pour la circonstance.

Chez le chef canton, ce fut pratiquement le même discours de paix. « Le président Affi N’guessan m’envoie vers vous pour vous exprimer la compassion de notre parti. Il te remercie en tant que chef canton pour tous les efforts que tu as consenti pour calmer et les jeunes et les villages sous ton autorité. N’eût été ta sagesse, la situation aurait été plus dramatique. C’est pourquoi, il vous encourage au dialogue et au pardon. Pardonnez à vos frères malinkés ! Pardonnez-vous afin que Béoumi retrouve sa quiétude d’antan. Affi te demande de ne point te lasser à la recherche de la paix », a répété le vice-président Gloris au nom du président FPI.

Le chef canton de Béoumi et les chefs de communauté malinké ont salué le fait que le président Affi N’Guessan ait envoyé vers eux une délégation pour leur exprimer la compassion de son parti. Ils ont promis se pardonner et œuvrer au retour définitif de la paix et la stabilité dans la région.

 

OUATTARA Abdul-Mohamed

 

 

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart