Côte d’Ivoire/Arrêt CADHP : Alassane Ouattara affirme qu’il n’appliquera pas.

Vues: 289
Lecture: < 1 minute

La réponse était attendue. Elle arrivée 24h après. La Côte d’Ivoire ne va pas appliquer la décision de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP). C’est Alassane Ouattara en tournée politique dans la Marahoué à l’étape de Zuénoula qui a donné cette réponse. ” Cette décision est nulle et de nul effet et nous ne l’appliquerons pas”, a-t-il dégoupillé. Le Chef de l’Etat ivoirien estime que cette décision viole la souveraineté de la Côte d’Ivoire.

La CADHP a demandé dans sa décision rendue publique hier, la réinscription de Laurent Gbagbo sur la liste électorale et la suspension de l’inscription de sa condamnation à 20 ans de prison dans son casier judiciaire.

“J’exprime ma plus grande satisfaction et ma joie profonde à l’annonce de la décision de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) rendue ce 25 septembre, qui ordonne à la République de Côte d’Ivoire de rétablir l’intégralité des droits civils et politiques du président Laurent Gbagbo”, avait réagi Affi N’Guessan hier sur son compte tweeter. Demandant  “ aux autorités ivoiriennes de rétablir séance tenante le président Laurent Gbagbo dans l’intégralité de ses droits dont il n’aurait jamais dû être spolié”. C’est sûr que cette réaction du président ivoirien va effaroucher l’opposition ivoirienne notamment les partisans de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo.

La Côte d’Ivoire, il y a quelques mois a annoncé qu’elle se retire de la compétence juridique de la CADHP et donc par conséquent, refuse de reconnaître ses différents jugements sur la Côte d’Ivoire. La CADHP de son côté, affirme que ses décisions s’appliquent toujours à la Côte d’Ivoire jusqu’en avril prochain.

 

Coulibaly Zié Oumar

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart