Méité Sindou a dit toute la détermination de GPS à contraindre le régime Ouattara à organiser des élections transparentes

Côte d’Ivoire/Conférence de presse du GPS Méité Sindou (proche de Soro) : « Chaque jour la Côte d’Ivoire devient une dictature »

Vues: 72
Lecture: 1 minute

Méité Sindou, membre fondateur du Génération et peuple solidaire (GPS), le mouvement politique crée et présidé par Guillaume Soro a affirmé hier au cours d’une conférence de presse  à Marcory que « chaque jour la Côte d’Ivoire devient une dictature ».  Selon lui, le président Alassane Ouattara ne respect pas la Constitution a installée qu’il a déclenché après « un référendum d’ampleur en 2016 ». « Le gouvernement est le premier à violer la constitution, les lois, les règles et parfois à violer certains décrets que le président lui-même a signé », a-t-il poursuivi.

Mettant en garde les autorités actuelles, Méité Sindou estime que « si on ne revient pas aux fondamentaux de mettre en place des systèmes et des dispositifs qui respectent la loi et la règle, tout le pays va à vau-l’eau ». D’ailleurs, pour lui, «la Côte d’Ivoire commence à s’apparenter à une belle petite jungle » où, gouvernement « n’est plus légitime ». Où, les  Institutions sont  « totalement apeurées, frileuses, qui jauge, écoute, regarde toutes les déclarations, tous les textes qui sont produits. Ils lisent entre les lignes ».

Qu’a cela ne tienne. Le compagnon de Guillaume Soro les invites à patienter jusqu’à la tenue des élections présidentielle dans 12 mois.  « Je leur demande de prendre leur courage à deux mains pour tenir même si c’est dur. Même, si la légitimité les essouffle,  il faut tenir jusqu’aux élections. On va faire les élections après, ils pourront aller se reposer tranquillement », a-t-il conseillé avec ironie.

Coulibaly Zié Oumar

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart