Echanges entre la délégation interministérielle et les Ivoiriens confinés

Côte d’Ivoire/Coronavirus: Le gouvernement constate son impréparation pour le confinement

Vues: 136
Lecture: 2 minutes

L’impréparation dans l’aménagement des sites de mise en quarantaine a mis le gouvernement Ouattara dans l’embarra devant les coups de gueule des Ivoiriens venus d’Europe mardi avec la compagnie Air France et confinés en application des mesures annoncées lundi par le Conseil national de la sécurité, à l’Institut national de la jeunesse et des sports (Injs) dans la commune de Marcory.

Ce matin, ils ont diffusé sur les réseaux sociaux des vidéos de leur ras-le-bol, appelant à ne pas se laisser faire. « La Côte d’Ivoire est dirigée  par des voyous, des incompétents, des fous qui marchent sur la tête, qui prennent des bébés de deux, trois mois pour les enfermer », a affirmé un des confinés dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux.

C’est devant autant de tapages et de surexcitation qu’une délégation interministérielle est arrivée sur place conduite par Dr. Aka Aouélé, Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique.

Il était accompagné par Anne Ouloté, Ministre de la salubrité de l’Environnement et du Développement et porte parole adjointe du gouvernement, de Mariétou Koné, Ministre de la Solidarité, de la femme et de la Protection de l’Enfant.

Les confinés ont dénoncé en fait deux choses : une discrimination entre les voyageurs venus pourtant dans le même avion, d’une part. Et d’autre part, le fait d’avoir été laissé pour compte dans un site, celui de l’Injs sans aucun dispositif de prise en charge (médecins, infirmiers, psychologues, nourriture).

Après avoir plusieurs minutes de discussion avec les confinés, Aka Aouélé a autorisé qu’ils entrent chez eux mais en s’auto-isolant faisant ainsi « preuve de patriotisme ».

« Sachez qu’on est pas un Etat où il y a du deux poids deux mesures. Ils («parents et les enfants des ministres venus dans le même avion Air France, ndlr ») sont déjà confinés chez eux, et  cela est une initiative du Premier ministre. Personne ne les verra se promener dans la ville. Donc, soyez rassurés », a pour sa part réagi Anne Oulotto, pour défendre le gouvernement contre les accusations de favoritisme.

« Les ressortissants ivoiriens et les résidents permanents non ivoiriens seront soumis à une mise en quarantaine obligatoire pour 14 jours dès leur entrée sur le territoire ivoirien dans les centres réquisitionnés par l’Etat », peut-on lire dans l’alinéa 2 de la mesure 1 du communiqué du Cns. Ce qui a été violé.

Coulibaly Zié Oumar

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart