(Côte d’Ivoire) Gagnoa : des homosexuels surpris en plein ébats sexuels dans une école primaire

Vues: 847
Lecture: 2 minutes

Koné Zoda a été surpris en plein ébats sexuels, le 18 juin dernier, avec Traoré Yaya, dans une école primaire située à proximité de la résidence du sous-préfet de Gagnoa. La révélation a été faite, par Koné Zoda, le 2 juillet dernier. C’était à l’audience des flagrants délits du tribunal de première instance où il comparaissait avec son amant pour tentative de vol de poulets au domicile d’un policier en service au commissariat du premier arrondissement de Gagnoa.

« Cela fait exactement 10 ans que j’ai des préférences sexuelles pour les hommes. Dans le quartier que j’habite, tout le monde ne sait pas que je suis homosexuel », a déclaré Koné Zoda.

Il n’a pas porté de gang quand il s’est agi d’expliquer les conditions dans lesquelles son amant et lui ont été surpris dans l’école primaire. « J’ai fait la connaissance de Traoré Yaya alors que j’étais allé faire des emplettes au petit marché de Dioulabougou.

Sans perdre le temps, j’ai pris son numéro de téléphone. C’est ainsi que je lui ai demandé de me rejoindre dans l’école primaire située à proximité de la maison du sous-préfet. Traoré Yaya est arrivé immédiatement. Pendant que nous étions en pleine partie de jambes en l’air, nuitamment, un jeune homme nous a surpris», a-t-il ajouté. Sans omettre de préciser.

« Je ne me suis pas retrouver chez le plaignant pour voler ses poulets. C’était simplement pour éviter d’être identifié par le jeune homme qui venait de me prendre en plein ébats sexuels avec mon amant d’un soir», s’est-il défendu.

Traoré Yaya à, quant à, lui affirmé qu’il s’était rendu dans l’établissement scolaire à la suite de l’appel de Koné Zoda. Le prévenu a mentionné qu’il a été contraint à l’acte sexuel par ce dernier.

Le plaignant, à la barre, n’a pas réussi à démontrer au tribunal que les deux prévenus avaient tenté de voler ses poulets. La juge-présidente a par la suite prononcé leur mise en liberté.

 

Doumbia Namory

Correspondant permanent dans la région du Goh

 

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart