Le responsable de la Mupemenet-Ci ( à gauche) le 2 juillet dernier lors de la signature de la convention avec un groupe d'opérateurs, en présence des ministres Kandia Camara et Bruno Koné ( au centre)

Côte d’Ivoire/Opération «un enseignant, un toit» dans le village d’Elokato: les villageois dénoncent une mis à l’écart

Vues: 74
Lecture: 2 minutes

La génération Tchagba du village d’Elokato, dans la sous-préfecture de Bingerville, du District d’Abidjan, dit ne pas être associée au projet de l’opération de logements sociaux dénommée ‘’Un enseignant, Un toit”. Elle a produit un communiqué, le lundi 3 août 2020, pour non seulement exprimer son indignation mais affirmer que les 128 hectares qui vont servir au projet appartiennent, entre autres, à des familles.

“La logique et le bon sens auraient voulu qu’une cérémonie de signature de convention entre les promoteurs immobiliers et les propriétaires terriens précède la signature d’une telle convention. La population d’Elokato s’étonne que la signature d’une  convention d’un si grand projet se fasse sans la présence de propriétaires terriens”, déplore les Tchagba qui disent être bientôt au pouvoir dans leur village. “Nous nous opposons à cette façon cavalière de faire les choses.  Elokato n’est pas un no man’s land”, conclu les Tchagba.

La convention de l’opération de logements sociaux entre la Mutuelle des personnels et enseignants du ministère de l’Education nationale (Mupemenet-Ci), les promoteurs immobiliers, le ministère de la Construction, du Logements et de l’Urbanisme et le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement professionnel et technique a eu lieu, le 2 juillet 2020, au cabinet du ministère de la Construction, à Abidjan-Plateau. Ce sont 15 000 logements qui sont prévus pour les membres de la Mupemenet-Ci, en particulier. Ce sont les entreprises Opes Holding, Saada-Ci, Fondscarre Consulting Group et Invimo qui sont chargées de construire les logements en location-vente. Ce sans apport initial, à rembourser sur 15 à 30 ans, avec un début du précompte à la source seulement après que l’acquéreur ait effectivement intégré son logement. La livraison de la première tranche de 500 logements est prévue pour novembre 2021. Les livraisons se feront ensuite par tranche de 500 logements chaque trimestre. Ce programme est constitué dans son ensemble de 90% d’appartements en immeubles collectifs, dont les loyers mensuels varient de 45 000 FCFA à 165 000 FCFA et de 10% de villas basses, dont les loyers mensuels varient de 190 000 FCFA à 350 000 FCFA.

Gomon Edmond
Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart