lhadj As Sy, président du Conseil d'administration de la Fondation Kofi Annan

Côte d’Ivoire/Présidentielle 2020 : la Fondation Kofi Annan appelle au dialogue et à la libération des « prisonniers politiques »

Vues: 74
Lecture: < 1 minute

La Fondation Kofi Annan dans un « appel pour des élections pacifiques en Côte d’Ivoire » a demandé la libération des « prisonniers politiques » et au « dialogue national inclusif, grâce auquel les partis politiques et les représentants de la société civile pourront créer les conditions nécessaires pour assurer la confiance dans les élections ». Signé par six personnalités dont Bert Koenders, ancien représentant spécial et chef de mission des Nations Unies en Côte d’Ivoire, Olusegun Obasanjo, ancien président du Nigéria, Elhadj As Sy, président du Conseil d’administration de la Fondation Kofi Annan , l’appel de qu’ « immédiatement après celle-ci ( le dialogue national inclusif, Ndlr), la Côte d’Ivoire devrait engager des reformes de son système politique et de son environnement électoral pour consolider la paix et la stabilité ».

La Fondation Kofi Annan constate qu’il y a un contexte de méfiance et de controverse sur la « légitimité des listes électorales, l’indépendance de la Commission électorale et l’exclusion de certains dirigeants politiques de la course ». De même, les signataires constatent qu’il y a une augmentation des discours de haines qui sont susceptibles de déboucher sur des conflits ethniques et religieux. D’où les propositions ci-dessus faites pour endiguer la spirale de la violence qui se dessine.

C’est un autre pas d’une organisation importante de la communauté internationale qui va dans le sens des demandes de l’opposition ivoirienne. A elle d’en profiter en sortant de ses querelles de positionnement interne.

Coulibaly Zié Oumar

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart