Affi N'Guessan, ce matin au micro avec Henri Konan Bédié à droite (Photo Jonas O.)

Côte d’Ivoire/Présidentielle 2020: les candidats Bédié et Affi appellent au boycott de la présidentielle

Vues: 26
Lecture: 2 minutes

Le mot d’ordre est désormais plus clair et précis. Les candidats issus des rangs de l’opposition que sont Henri Konan Bédié du Pdci-Rda et Pascal Affi N’Guessan du Fpi appellent au boycott de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020.  C’est la substance du message livré hier à la résidence du président du Pdci-Rda à Abidjan-cocody les Ambassades. Dans une déclaration faite par le président du FPI, les deux candidats disent ne pas se reconnaitre dans le processus électoral engagé qu’ils jugent « illégal » et appellent explicitement au boycott du scrutin. « Nous appelons nos militants sur l’ensemble du territoire à faire barrage à ce coup d’Etat électoral que le président Alassane Ouattara s’apprête à commettre et à empêcher la tenue de toute opération liée au scrutin et à mettre en application le mot d’ordre de boycott actif par tous les moyens légaux », a déclaré Pascal Affi N’Guessan aux côtés de qui se tenait Henri Konan Bédié. Les deux candidats dénoncent une commission électorale indépendante (CEI) aux ordres du pouvoir Rhdp et demandent à leurs partisans de ne pas prendre part au processus lancé par l’institution électorale décriée notamment à la distribution des cartes d’électeurs et à la campagne électorale. « Nous appelons nos militants et tous les électeurs ivoiriens à s’abstenir de tout le processus électoral. Tant dans la distribution des cartes d’électeurs et en ce qui concerne la campagne électorale », a ajouté le président du FPI. Les deux candidats dont les dossiers de candidature avaient été validés par le Conseil constitutionnel appellent les ivoiriens à « faire barrage à ce coup d’État électoral que le président Ouattara s’apprête à commettre ».

Avant de faire la déclaration, les deux candidats et plusieurs autres responsables de la plateforme des partis politiques ont se sont entretenus, toujours à la résidence de l’ancien chef de l’Etat. Au nombre des participants à cette séance de travail figuraient Dr Albert Mabri Toikeusse, président de l’UDPCI (union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire), le Pr Georges Armand Ouégnin, président de EDS (Ensemble pour la démocratie et la souveraineté), Ouattara Gnonzié de la CDRP (Coalition pour la démocratie, la réconciliation et la paix ), Danièlle Boni Clavérie, présidente de l’URD (union républicaine pour la démocratie) et le Pr Maurice Kakou Guikahué, secrétaire exécutif du PDCI-RDA et Patrice Saraka du COJEP (Congrès Panafricain pour la Justice et l’Egalité des Peuples).

Les partis et mouvements de la plateforme de l’opposition tiendront une conférence de presse ce vendredi au siège du PDCI-RDA à Cocody pour  « donner davantage d’explications et de clarifications » sur les mots d’ordre de désobéissance civile et de boycott du scrutin présidentiel.

 

Dekassan M.

 

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart