Les chefs religieux ivoiriens (photo d'archives)

Côte d’Ivoire/Présidentielle 2020: les guides religieux encouragent les acteurs politiques à reprendre la concertation entre eux

Vues: 33
Lecture: 4 minutes

Les guides religieux de Côte d’Ivoire ont dans une déclaration ce matin appelé les hommes politiques à se concerter pour faire baisser les tensions qui naissent ici et là en Côte d’Ivoire à la faveur de la prochaine élection présidentielle. Notrevoienews.com vous propose l’intégralité de cette déclaration. 

Introduction

Conformément à sa disposition constitutionnelle, la Côte d’Ivoire donnera rendez-vous, le 31 octobre 2020, au peuple ivoirien, pour exprimer son suffrage lors de l’élection présidentielle. Pour respecter cette échéance, des actes forts ont été déjà enregistrés au niveau de l’actualité politique par les parties prenantes, au titre de la période pré-électorale. Il s’agit notamment de la remise de la liste électorale provisoire aux partis politiques, des dépôts de candidatures et de la publication de la liste définitive des candidats et des électeurs.

 

  1. Constats de la situation   

 

Depuis le début du processus pré-électoral, l’on assiste à la dégradation progressive du climat social du fait d’une part, des manifestations de certains partis politiques appelant leurs militants à mener des actions de protestation à Abidjan et à l’intérieur du pays contre la candidature du Président de la République qu’ils jugent anticonstitutionnelle, et le rejet de la candidature de certains leaders politiques à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 qu’ils trouvent illégitimes ; et d’autre part, en raison des appels à la mobilisation de la coalition au pouvoir à soutenir le candidat de son choix qui brigue, selon elle, son premier mandat au titre de la 3ème république. Les clivages s’accentuant, on note un durcissement de la situation au point où malheureusement, on déplore déjà un bilan très lourd de pertes en vie humaine et des dégâts matériels importants de biens privés et publics. A ce niveau de notre propos, les guides religieux expriment leur compassion à l’endroit des victimes et de leurs proches.

De ce qui précède, et de ce que présagent les semaines à venir, vu l’exacerbation des tensions dues aux positions inflexibles de la classe politique et le contenu des articles de la presse ivoirienne dans sa grande diversité,

1/- les guides religieux notent qu’en l’absence de belligérance politique, le climat social reste apaisé. A l’inverse, à l’occasion des joutes électorales, la cohésion sociale se trouve éprouvée.

2/- les guides religieux déplorent en effet, que depuis 1990, les périodes électorales en Côte d’Ivoire sont marquées de violences et que l’année 2020 semble ne pas faire exception car le risque d’une période tumultueuse est bien perceptible.

3/- les guides religieux estiment que la période actuelle est donc propice aux actions de médiation et de prévention de conflit. Cependant, ils conviennent que les initiatives des religieux dans ce sens, jusqu’à présent, sont solitaires donc moins impactantes que si elles étaient collectives.

4/- face à cette situation regrettable, les représentants de la Communauté Chrétienne et Musulmane de Côte d’ivoire, ont pris l’initiative de tenir des rencontres de concertation depuis le 20 août 2020, en vue de convenir d’un message à adresser à la classe politique ivoirienne et à la nation toute entière pour la tenue d’une élection présidentielle apaisée.

III. Recommandations 

 A l’issue de leurs concertations, les guides religieux ont formulé les recommandations suivantes :

1/- Les guides religieux demandent aux acteurs politiques de proscrire la xénophobie et le tribalisme du débat politique.

2/- La majorité des militants et sympathisants des partis politiques étant d’obédience religieuse différente, les guides religieux exhortent les partis politiques à proscrire la référence au religieux dans leurs discours.

3/- Les guides religieux exhortent vivement les dirigeants des partis politiques à bannir toute forme de violence dans l’expression de leurs adversités et dans la conquête du pouvoir.

4/- Les guides religieux encouragent les acteurs politiques à reprendre la concertation entre eux et sont disposés à les accompagner dans ce dialogue inter ivoirien.

5/- Les guides religieux demandent au Gouvernement de continuer à encourager le retour des exilés au pays.

6/- Les guides religieux appellent le Gouvernement à un élan de solidarité et de soutien en faveur des sinistrés et des familles des défunts suite aux récents évènements ; c’est-à-dire ceux survenus à la fin du mois d’Août 2020.

7/- Dans le sens de la décrispation, les guides religieux demandent au gouvernement d’élargir les prisonniers suite aux évènements.

8/- Les guides religieux invitent la presse à observer les règles d’éthique et de déontologie dans le traitement de l’actualité politique en vue de garantir un climat social apaisé.

9/- Les guides religieux invitent la société civile en général, et la jeunesse ivoirienne en particulier, à proscrire toute forme de violence et à faire preuve de retenue et de responsabilité.

 

 

                                                             Fait à Abidjan, le mercredi 14 octobre 2020

                                                                au Palais de la Culture de Treichville

ONT SIGNE

Le Conseil Supérieur des Imams, des Mosquées et des Affaires Islamiques (COSIM)  

L’Association des Musulmans Sunnites de Côte d’Ivoire (AMSCI) et le Conseil

 des Imams Sunnites de Côte d’Ivoire (CODIS)                             

 Le Conseil National Islamique (CNI)

La Tariqua  Tidjaniya de Côte d’Ivoire                                        

Le Conseil Fédéral des Tijani en Côte d’Ivoire

Le Front de la Oumma Islamique (FOI)

Le Confédération des Associations et Organisations Islamiques en CI (CAOCI-CI)

Le Conseil Supérieur Islamique (CSI)

La Conférence des Evêques Catholiques de Côte d’Ivoire (CECCI)

La Conférence des Eglises Révélées d’Afrique (CERA)

       La Fédération Evangélique de Côte d’Ivoire (FECI) 

L’Eglise Méthodiste Unie de Côte d’Ivoire (EMUCI)

La Conférence Nationale des Eglises Protestantes Evangéliques de CI (CNEPECI)

La Conférence des Eglises Protestantes et Missions Evangéliques en CI (CEPMECI)

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart