James Cenach, il était homme intellectuellement brillant

Côte d’Ivoire/Presse: James Cénach a rangé la plume ce matin à Paris

Vues: 93
Lecture: 2 minutes

Le journaliste Léonard Guédé Pépé dit James Cénach est décédé, tôt ce matin, à l’hôpital de Pantin, à Paris. Longtemps malade, il a tiré sa révérence dans la capitale de la France à la suite des séquelles d’un Avc.

Selon l’artiste Olivès Guédé, James Cénach a succombé à un cancer qui le rongeait depuis quelques années. Sur sa page Facebook, Olivès Guédé, qui est installé en France depuis belle lurette, a annoncé la nouvelle, dans la matinée d’hier : “Malade depuis un an, mon grand frère Guédé Pépé Léonard est décédé ce matin en France, ancien journaliste de notre voie”. Juste après le décès de son grand frère, Olivès Guédé était en pleines courses, avec d’autres membres de la famille, pour les formalités de la morgue à Paris.

L’aîné de sa famille, Guédé Gbi, a, lui, relevé qu'”il est mort d’hypertension. On dit qu’il avait un caillot de sang dans le cerveau”.

Fils de Tazéré Guédé et Babo Bodoua, mais aussi petit frère du musicien Valen Guédé, Léonard Guédé Pépé, professeur de mathématiques, est, à la faveur du multipartisme en Côte d’Ivoire, vite recruté au journal “Le Nouvel Horizon”. C’est dans ce journal que celui qui se fera appeler désormais James Cénach (son nom de plume) s’est fait un nom grâce à sa plume. Ce grand journaliste d’investigation a traité plusieurs dossiers importants en Côte d’Ivoire. Ses analyses ont ouvert les yeux et les esprits de plus d’un en Côte d’Ivoire et même dans de nombreux pays africains.

Par ailleurs, il s’était taillé une réputation avec sa plume très critique envers le gouvernement de l’époque.

Réputé proche de Laurent Gbagbo, James Cénach avait été une éminence grise pour plusieurs anciens chefs d’Etat africains. Notamment Blaise Compaoré, Abdou Diouf et François Bozizé.
On retiens de lui un journaliste d’investigation à la plume sulfureuse , un chantre des idées révolutionnaires, un engagement au service de l’autodétermination du peuple ivoirien.

Toutefois, depuis plus d’une décennie, il s’est retiré en France où il résidait désormais avec sa famille. C’est d’ailleurs dans la capitale parisienne qu’il a contracté ce cancer qui a mis fin à ces jours tôt ce jeudi.

Léonard Guédé Pépé est né le 27 décembre 1953. Agé donc de 67 ans, il est marié et père de 3 enfants : deux garçons et une fille. Résidant officiellement en France avec son épouse, Marthe Guédé, restée à son chevet jusqu’à son décès, il avait été candidat, en décembre 2016, aux législatives dans sa région d’Issia, mais n’a malheureusement pu se faire élire.

 

Marcellin Boguy

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart