Cheickh Boikary Fofana au micro (photo d'archives)

Côte d’Ivoire/Religion: Le Cosim dément toute réaction à la déclaration de l’église catholique

Vues: 1196
Lecture: < 1 minute

Le conseil supérieur des imams, des mosquées et des affaires islamiques (Cosim) a démenti dans un communiqué publié aujourd’hui, toute réaction de son guide Cheickh Boikary Fofana suite aux conclusions de la dernière conférence épiscopale de l’église catholique faite le dimanche 19 janvier dernier à Korhogo sur la situation politique en Côte d’Ivoire.

En effet, sur les réseaux sociaux, des publications attribue au Cheickh Boikary Fofana des propos jugés de « tendancieuses, imaginaires, diffamatoires et attentatoires à la cohésion nationale » par le communiqué de Cosim.

Selon les réseaux sociaux, le guide suprême des musulmans de Côte d’Ivoire aurait affirmé que « (…) la conférence épiscopale catholique n’a pas pris la bonne mesure spirituelle (…). Même si, elle avait son mot à dire, elle n’aurait pas dû imposer de l’exigence comme préalable, car c’est seul Allah qui a établi l’autorité de Ouattara. Et ce n’est pas un cercle religieusement partisan de l’opposition ivoirienne qui pourra la défaire (…) ».

« Le Cosim condamne ce comportement et invite les auteurs de ces actes à faire preuve de discernement avant toute publication de nature à jeter le discrédit sur un religieux et à stigmatiser une communauté », affirme le communiqué.

Le conseil a réaffirmé son attachement au « dialogue interreligieux » qui est pour lui, une « priorité » et qu’il a « toujours  appelé à la retenue afin que les différentes crises socio-politiques qu’a connu la Côte d’Ivoire, ne se transforme en une crise interreligieuse ».  Le Cosim assure qu’il prie pour la paix en Côte d’Ivoire et la cohésion entre tous ses filles et fils.

Coulibaly Zié Oumar

 

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart