Le député Abel Djohoré Gbakayoro et le Maire Yssouf Diabaté

Côte d’Ivoire/Rhdp-Gagnoa: Deux cadres du parti au pouvoir à couteaux tirés

Vues: 60
Lecture: 2 minutes

Les relations entre le député Rhdp d’Ouragahio Abel Djohoré Gbakayoro et le maire de cette même coalition politique de la ville de Gagnoa, Yssouf Diabaté ne sont vraiment plus en bon état comme cela avait toujours été. A cette belle époque, le président du Sporting club de Gagnoa appelait l’ancien proche de Guillaume Soro Kigbafori abusivement «Papa».

L’honorable, Abel Djohoré répondait à son tour « mon fils». Ces rapports que tous enviaient viennent de céder subitement la place à la mésentente. L’incompréhension entre les deux hommes politiques proches du régime Ouattara a ses raisons dans l’organisation de la présélection du concours de beauté, Miss Côte d’Ivoire de la ville de Gagnoa prévue pour le samedi 12 septembre prochain au lycée professionnel de Gagnoa.

Joint par la presse en fin d’après-midi du mardi 8 septembre dernier, les deux parties ont dit leur part de vérité dans cette affaire. Notre premier interlocuteur a été le premier magistrat de la commune de Gagnoa. « Il m’a été révélé par une source proche du comité d’organisation local du concours de beauté que le député Abel Djohoré Gbakayoro a demandé que mon nom soit retiré sur les affiches et les spots publicitaires de l’évènement. Mieux mon informateur a mentionné qu’il ne voudrait pas que je mette les pieds à la cérémonie», a expliqué le successeur de Bamba Médji à la tête de la commune de Gagnoa.

Le sportif est sûr et certain que la demande du député de le boycotter  prise en compte par les organisateurs du concours sera abandonnée. « Dans peu de temps, mon nom figurera comme prévu sur les affiches publicitaires du concours et dans spots radios et de télévisions. L’assurance m’a été donnée à l’instant. Cependant, vous êtes libre de rédiger votre article» a-t-il ajouté.

Le chargé de communication de l’honorable Abel Djohoré, Kouadio Virus a réagi à sa suite par téléphone. « La déclaration du maire Yssouf Diabaté est nulle et de nul effet. Ses propos ne nous concernent pas. Nous avons dépassé ce stade. Le maire doit trouver un cadre d’échange approprié pour régler ses problèmes. Nous ne sommes pas responsables de ce qui lui arrive» a rétorqué Kouadio Virus.

A faire à suivre parce que les participants des deux camps ne se laisseront pas faire dans cette affaire.

   

Doumbia Namory                         

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart