M. Daouda Coulibaly remet le chèque de la Sib à Me Alice Anthony Diomandé

Côte d’Ivoire/solidarité : La Fondation ICA à la recherche de 100 millions pour aider les enfants malades du cœur  

Vues: 307
Lecture: 2 minutes

La Fondation de l’Institut de cardiologie d’Abidjan (Fondation Ica) est à la recherche de la somme de 100 millions de francs Cfa pour la prise en charge de 50 enfants indigents malades du cœur. Samedi dernier, elle s’est lancée dans la collecte de cette somme, au cours de son 12ème gala de bienfaisance dans un restaurant de la place.

A cet effet, en sa qualité de parrain de cette soirée, M. Daouda Coulibaly, directeur général de la Sib, une banque de la place,  a offert au nom de son entreprise, un chèque de 12 millions de francs Cfa. En fait, c’est un renouvellement de la contribution de cette banque à l’endroit de la Fondation Ica qu’elle soutient depuis.

En outre, le directeur général s’est aussi engagé à offrir l’arbre de noël 2019 aux enfants hospitalisés et pris en charge par la Fondation Ica. Selon M. Coulibaly, il faut aider ces enfants malades du cœur qui séjournent souvent longtemps à l’hôpital, à avoir un meilleur avenir.  Il a appelé à l’esprit de solidarité de la population, car, a-t-il poursuivi, « ensemble, on réalise de belles choses quand on y met du cœur ».

C’est le même état d’esprit qui anime Me Alice Anthony Diomandé, trésorière de la Fondation Ica et représentante du président de la Fondation Ica (absent pour raison de mission). Selon elle, la Fondation est « animée  d’une farouche volonté de voir la réduction des maladies cardiovasculaires ». Et elle pourra y arriver que « grâce à vos dons ».

Pour Me Diomandé, il ne faut négliger aucune somme. « Il n’y a pas de petits dons. Même avec 3000 fcfa, on peut acheter des médicaments », a-t-elle exhorté.

Chaque année, sur 300 mille naissances en Côte d’Ivoire, 2700 bébés sont atteints d’une cardiopathie congénitale. C’est-à-dire, une maladie du cœur dès la naissance. Soit 38% de taux de prévalence, selon l’Institut de cardiologie d’Abidjan (Ica). Le traitement de ces maladies avoisine deux à trois millions de francs Cfa voire plus « quand il s’agit d’une intervention chirurgicale à cœur ouvert », assure Me Alice Anthony Diomandé.

Ce qui explique que l’Ica est amené à prendre en charge des patients qui ne peuvent pas payer leur frais de santé du fait de leur indigence. Les impayés selon la représentante M. Nazaire Gounongbé, président du conseil d’administration de la Fondation Ica, sont de l’ordre de 50 millions de francs Cfa par an. C’est le sens de l’organisation de ce gala. C’est-à-dire, aider à réduire, par la solidarité, à la fois les pertes de l’Ica et en aidant à prendre en charge ses enfants démunis et malades.

Cette année, la Fondation Ica a pris en charge 15 enfants malades du cœur.  1264 personnes ont été touchées pendant sa campagne de dépistage et de sensibilisation contre l’hypertension artérielle, premier facteur de risque des maladies du cœur chez l’adulte. Elle a aussi équipé grâce à ses partenaires l’Ica en matériel de pointe.

Coulibaly Zié Oumar

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart