Un singe sacré de Gbétitapia

Côte d’Ivoire/Tourisme : Un préau d’observation des singes sacrés inauguré dans le Haut-Sassandra

Vues: 71
Lecture: 2 minutes

Le président du Fonds de Développement Touristique (Fdt), M. Marcel N’guettia, a inauguré le mardi 15 octobre dernier, un préau d’observation sur le site abritant les singes sacrés de Gbétitapia, selon le journal gouvernemental Fraternité Matin.

Situé à 10km de Daloa, le village a vu la présence sur ses terres les autorités administratives et politiques de la région du Haut-Sassandra pour l’ouverture officiel de la nouvelle bâtisse composée d’un préau et d’un restaurant-bar dont le coût de réalisation est élevé a 6 millions de francs CFA.

« Ce projet s’inscrit dans le programme social du gouvernement qui vise à créer des emplois dans le secteur du tourisme en Côte d’Ivoire. Il vise à offrir des emplois aux jeunes du village de Gbetitapia. Déjà six emplois ont été créés à travers la réalisation de ce préau qui, à long terme, permettra la création de 25 à 30 autres emplois », a affirmé  le président du Fdt.

Marcel N’guettia a également tenu à rappeler, que d’autres projets financé par sa structure sont en cours de réalisation pour un cout global de 47 millions, en vue de promouvoir le tourisme locale. Entre-autres : la réhabilitation de la case du patriarche en musée à Gbetitapia, l’organisation du festival de danses traditionnelles, la création d’arbres fruitiers pour alimenter les singes du village, un restaurant-bar pour les visiteurs et l’aménagement du lac de Gbetitapia.

Mme Koné Pélaoteri, directrice régionale du tourisme et des loisirs,  a rappelé la richesse du patrimoine touristique de la région, et fait savoir que, le conditionnement des potentialités, peut favoriser le rayonnement de la localité et encourager les opérateurs économiques, les investisseurs et les bailleurs de fonds à s’intéresser à la région.

Dans cette même veine, Bako Anatole Privat, Préfet de la région du Haut-Sassandra a mis quant à lui, un point d’honneur sur l’importance du tourisme : «  Le secteur du tourisme est une richesse pour une nation. Il existe plusieurs nations qui se sont développés grâce au tourisme.  C’est pourquoi, j’invite les populations à une bonne gestion de ce site. La mise en place d’un comité de gestion est plus que nécessaire ».

Les populations par le biais de Lago Seraphin, porte-parole des populations de Gbetitapia, ont exprimé leur joie et émis le souhait de voir le site des singes sacrés être inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.

                                                                                                         A.N.A

(Stagiaire)

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart