Le président du FPI a fait acte de candidature ce matin

Dépôt de candidature : Pascal N’Guessan, le candidat de l’unité nationale

Vues: 91
Lecture: 4 minutes

Candidat de l’unité nationale. C’est sous cet étendard que Pascal Affi N’Guessan, le président du Front populaire ivoirien (FPI), place sa candidature à l’élection présidentielle 31 octobre 2020.

Ce jeudi 27 août, au dépôt de sa candidature, au siège de la Commission électorale indépendante (CEI), à Cocody-II Plateaux, l’ancien Premier ministre a lancé un appel solennel aux militants du FPI et à l’ensemble des Ivoiriens : « Ce jeudi 27 août, nous avons procédé, à 10h 40 min, au dépôt de notre candidature à l’élection présidentielle du 31 octobre prochain. Nous nous présentons à cette élection, aimés de grandes ambitions pour notre pays. Je veux être le candidat de tous les Ivoiriens du nord au sud ; d’Est à en Ouest. Etre le candidat de l’unité nationale, de la réconciliation nationale. Parce que ce pays a trop souffert de la division de ses fils et filles. C’est pourquoi, j’ai inscrit en première ligne, comme axe centrale de mon action, la renaissance de cette Nation pour la grandeur du peuple ivoirien. La renaissance pour fonder une  Nation puissante, démocratique et écologique, unie dans sa diversité socioculturelle, ouverte sur le monde dont la prospérité est durable assise sur une économie industrielle et diversifiée », a-t-il déclaré.

Le président du conseil régional du Moronou a décliné ses ambitions pour la Côte d’Ivoire axées sur les Etats généraux de la République (EGR), la transformation structurelle de l’économie et le développement du capital humain.

« Je veux rebâtir la Nation ivoirienne sur le principe de la subsidiarité et dans l’étique de la sollicitude. Subsidiarité à travers la décentralisation, mais aussi à travers les Etats généraux de la République pour fonder la réconciliation nationale des fils et filles de ce pays. Mais aussi à travers la renaissance économique pour transformer structurelle de notre économie. Qu’elle ne soit pas uniquement dépendante du binôme café-Cacao, que ça une économie industrielle. Parce qu’aujourd’hui, une grande économie est d’abord une économie industrielle. Mais aussi pour développer le capital humain », a dit Affi N’Guessan.

Le député de Bongouanou sous préfecture a estimé qu’il «  est aberrant et scandaleux que soixante ans après l’indépendance,  la Côte d’Ivoire continue de vivre à travers l’exportation de matières première brut. Nous devons transformer  le café, le cacao, nos matières premières vivrières pour que nous puissions créer de la valeur ajoutée, de l’emploi pour les jeunes ».

 

Le candidat Affi produisant les documents exigés.

 C’est au nom du Front populaire ivoirien que je suis candidat

Le candidat du Front populaire ivoirien n’occulte pas les défis auxquels fait face, la planète, aujourd’hui. Il s’agit, du développement durable, de la question de la migration, de l’intégration africaine, pour ne citer que ces préoccupations. « Mais nous voulons aussi que la Côte d’Ivoire soit une référence en matière écologique. Parce que l’écologie, le réchauffement climatique sont aujourd’hui des  défis mondiaux que la Côte d’Ivoire doit contribuer à relever au niveau international. Nous voulons  repositionner notre pays sur l’échiquier international, à travers une diplomatie dynamique, contribuer à l’intégration ouest africaine et à l’intégration africaine. Prendre une part importante dans les grands débats  internationaux, qu’il s’agisse de la migration, qu’il s’agisse du développement qu’il s’agisse de la migration, la voix de la Côte d’Ivoire doit compter. C’est au nom de tous ces principes et de tous ces défis, que je suis candidat », a dit le député de Bongouanou sous-préfecture.

A l’endroit de ses camarades, Affi N’Guessan a réitéré son appel au rassemblement pour reconquérir le pouvoir et donner des chances au retour de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.  « C’est au nom du Front populaire ivoirien je suis candidat. Je voudrais donc appeler tous nos militants quelques soit les positions qu’ils ont pu prendre à un moment où à un autre, au rassemblement. Le rassemblement pour l’alternance démocratique. Le rassemblement pour mettre fin aux souffrances endurer par notre peuple; le rassemblement pour permettre au président Laurent Gbagbo, à Charles Blé de rentrer triomphalement en Côte d’Ivoire, au lendemain du 31 Octobre. Parce que, leur retour sera le premier acte politique que je poserai pour sceller la réconciliation nationale » a plaidé l’ancien Premier ministre.

Le candidat Affi est arrivé au siège de la commission électorale indépendante à, 9h48 min, accompagné de sa fille Estelle. Quelques minutes après, il a été rejoint par Angéline Kili. Comme tous les autres candidats, il s’est conformé aux exigences, en produisant les pièces requises au bureau de la CEI.

Quelques dizaines de militants et sympathisants parmi lesquels, des hauts cadres du parti ont assisté à l’événement. Pascal Affi N’Guessan a eu droit à un bain de foule des jeunes du FPI, criant à la victoire du candidat. Cette ferveur s’est poursuivie jusqu’au siège du parti, où plusieurs militants ont posé avec le président du parti.

                                                                                                                                     César Ebrokié 

 

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart