Eléphants de Côte d’Ivoire: Non convoqué depuis 2 ans, Gervinho déballe tout

Vues: 33
Lecture: 2 minutes

Kouassi Yao Gervais dit Gervinho, le sociétaire de Parme, en Italie, a évoqué sa non sélection avec les Eléphants depuis bientôt deux ans, au cours d’une émission sportive télévisée lundi, le 11 novembre 2019. Il a dit ignoré les raisons pour lesquelles Kamara Ibrahim, le coach de l’équipe national refuse de lui faire appel. « J’ai eu Kamara au téléphone quand il a été nommé à la tête de la sélection nationale. C’était bien sûr avant la CAN 2019 quand j’étais encore en chine. On a échangé j’ai apprécié son approche. Quand je suis arrivé en Italie, il m’a appelé pour les deux matchs de qualification contre la Centrafrique. On a échangé, il fallait que je prenne du temps d’abord avec Parme comme je venais d’arriver. Nous avons convenu de laisser passer ces deux matchs. Il est revenu me voir à Parme, on en a discuté, il m’avait demandé de revenir contre la Guinée à Conakry. Je lui ai dit qu’il n’y avait pas de soucis à mon niveau et qu’au moment opportun on allait en discuter. Il m’a dit ok qu’il va annoncer au groupe qu’à la prochaine sélection je serai là. Je lui ai dit qu’il n’y avait pas de soucis. Mais qu’il m’appelle au moment venu. Je pense qu’il a perdu son téléphone depuis ce jour. Je n’ai plus eu de nouvelles de Kamara, ça fait un an maintenant », a-t-il révélé.

A tort ou à raison, Gervinho est accusé d’avoir délibérément claqué la porte à la sélection après que le brassard de capitaine lui a été retiré, au profit de Serge Aurier (Tottenham).

« Je n’ai jamais eu de problèmes de capitanat, avec les autres joueurs. Je n’ai pas fermé la porte à la sélection. (..) Je ne sais pas ce qui se passe dans l’équipe mais je n’ai jamais eu de problèmes avec quelqu’un. Je ne suis pas quelqu’un qui fout le bordel dans une équipe », a déclaré Gevinho avant de se dire ouvert à un retour en équipe nationale.

Le dernier match de Yao Kouassi Gervais, c’est la rencontre perdue face au Maroc (2-0) lors de la dernière journée des qualifications pour la coupe du monde 2018 jouée à Abidjan, au stade Felix Houphouët Boigny.

                                                                                                                           Khader Coulibaly

                                                                                                                                 (Stagiaire)

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart