Elimination de la faim en Afrique, Daniel Kablan Duncan (Vice-président) : « La faim affecte négativement le développement »

Vues: 322
Lecture: 2 minutes

Daniel Kablan Duncan, Vice-président de la Côte d’Ivoire a déclaré hier au lancement de la concertation régionale sur l’état d’avancement des feuilles de route pour l’élimination de la faim et la malnutrition en Afriqueà l’hôtel Azalai [en présence de l’ex-président du Mali, Dioncounda Traoré, facilitateur du processus zéro faim pour le Mali] a affirmé que « la faim et la malnutrition affectent négativement le développement économique et social de nos pays et enferment des populations entières dans la vulnérabilité ».

Selon lui, « à l’échelle mondiale, la malnutrition serait responsable d’une perte de 11% du PIB ». A propos l’impact de la malnutrition sur les enfants, le Vice-président ivoirien a révélé que « les enfants qui souffrent de malnutrition gagnent 20% de revenus de moins à l’âge adulte que les enfants qui sont bien nourris ». Cela « résulte en partie, a-t-il poursuivi, des impacts de la malnutrition chronique sur le développement cognitif, ainsi que sur la productivité physique et la santé de ces enfants ».

C’est ce qui justifie cette concertation qui a démarré hier à Abidjan. En effet, dans le cadre de l’agenda 2030 des Objectifs de Développement Durable (ODD), en particulier l’ODD 2 visant à éliminer la faim et la malnutrition sous toutes ses formes, la grande majorité des pays africains ont conduit des « Examens Stratégiques Faim Zéro ».

Les Examens Stratégiques ont abouti à l’élaboration de Feuilles de route nationales pour l’élimination de la faim et de la malnutrition. Où en sont les pays africains dans la mise en œuvre des feuilles de route qu’ils se sont dotées ? C’est ce que veut savoir le Centre d’Excellence Régional contre la Faim et la Malnutrition (Cerfam) basé en Côte d’Ivoire en organisant cette rencontre d’Abidjan qui concerne dans un premier temps les 16 pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre.

Selon M. Issa Sanogo, directeur du Cerfam, « après bientôt 5 ans de mise en œuvre de l’Agenda 2030, il est apparu nécessaire, à la demande des facilitateurs principaux des examens stratégiques faim zéro, de se pencher spécifiquement sur l’état de mise en œuvre des feuilles de routes (…), en vue de tirer des actions, préoccupations et recommandations communes autour desquelles nous pourrons conjuguer nos efforts pour contribuer à accélérer l’atteinte de l’ODD2 qui vise à éliminer la faim et la malnutrition sous toutes ses formes ».

Pour Dr. Chris Nikoi, Directeur régional du PAM pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, la concertation régionale d’Abidjan, « nous offre une opportunité unique d’augmenter nos synergies et nos complémentarités pour optimiser nos ressources dans la mise en œuvre effective des Feuilles de Route de lutte contre la faim et la malnutrition en vue d’atteindre l’Odd2 ».

 

Coulibaly Zié Oumar

 

 

 

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart