Epidémie silencieuse : Chaque jour, un million de personnes sont atteintes d’Ist

Vues: 402
Lecture: 2 minutes

L’Oms a rendue publique, le 6 juin, une étude qui fait froid au dos. Plus d’un million de nouveaux cas d’infections sexuellement transmissibles (Ist) sont détectées par jour. 

« Nous constatons une absence inquiétante de progrès dans la lutte pour stopper la propagation des infections sexuellement transmissibles dans le monde », a déclaré Dr Peter Salama, directeur général adjoint de l’Oms chargé des réponses d’urgence.

L’Oms a répertorié quatre infections qui sont les plus répandues parmi les personnes âgées de 15 à 49 ans. Il s’agit de la chlamydiose, la gonorrhée, la syphilis et la trichomonas. Elles touchent chaque année plus de 376 millions de personnes dans le monde.

L’étude précise que ces Ist se transmettent lors de rapports sexuels non protégés, mais aussi,  lors d’une grossesse ou d’un accouchement. La syphilis peut aussi se transmettre au contact de sang contaminé, précise encore l’étude de l’Oms.

Pourtant les Ist, insistent l’étude,  peuvent être « facilement traitées et guéries, mais comme elles ne se manifestent pas toutes par des symptômes, les malades ignorent qu’ils sont contaminés ».  C’est pourquoi,  « nous considérons que c’est une épidémie silencieuse, une épidémie dangereuse », a résumé Mélanie Taylor, une experte de l’OMS sur les IST.

Pour les stopper, l’Oms propose l’utilisation des préservatifs. En outre, elle préconise aussi aux personnes “sexuellement actives” de faire des examens médicaux pour savoir si elles sont infectées ou pas. Aux femmes enceintes, l’étude recommande des tests contre la syphilis et le Vih.

Enfin, l’étude met en garde sur le fait que si ces maladies ne sont pas diagnostiquées ou traitées à temps, elles peuvent entraîner de graves complications et des séquelles à long terme, comme des maladies neurologiques et cardiovasculaires, l’infertilité, des grossesses extra-utérines, des fausses couches et également augmenter le risque de contracter le Vih.

A elle seule, la syphilis a provoqué la naissance de quelque 200.000 mort-nés en 2016, souligne par ailleurs l’Oms.

 

Coulibaly Zié Oumar

 

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart