France/reforme des retraites : Edouard Philippe décide de passer par le 49.3

Vues: 79
Lecture: < 1 minute

Ça se murmurait depuis quelques jours dans les couloirs du palais Bourbon, le siège de l’Assemblée Nationale française.

Edouard Philippe, Premier  ministre a décider cet après-midi, d’engagé devant les députés, la responsabilité de son  gouvernement pour faire adopter sans vote le projet de réforme des retraites, via l’article 49-3 de la Constitution française.

Dans des propos rapportés par le journal français Le Parisien, Edouard Philippe devant les parlementaires, a dénoncé la « stratégie d’obstruction délibérée de la part d’une minorité ».

Et d’insister : « Force est de constater que la discussion sur le fond n’a jamais vraiment pu se lier, a-t-il dit. Je le regrette, comme des millions de Français, j’attendais beaucoup de ce débat. »

En effet, ce sont au total, 40 291 amendements dont 23 000 de la seule France insoumise, qui avaient été déposés avant le début de l’examen du texte en séance publique lundi 17 février.

Or, le gouvernement français s’est donné trois semaines pour faire voter sa réforme activement et très majoritairement contestée. Et cela grâce à sa majorité à l’Assemblée Nationale.

Seulement voilà: au bout de deux semaines, seuls 10 % de la réforme avaient été passés votés. Par exemple, illustre Le Parisien, il a fallu huit jours pour adopter l’article premier du projet de loi qui en compte 65.

Il paraissait donc impossible de tenir le délai prévu pour une adoption avant les élections municipales.

Pour le Premier ministre français, ce soir dur la chaîne privée Tf1, les amendements de l’opposition portaient sur des mots et des synonymes et non sur le fond du texte.

Il fallait donc mettre fin au ” non débat”.  Et c’est ce qu’il a décidé de faire.

Coulibaly Zié Oumar 

 

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart