Groupement des éditeurs de presse de Côte d’Ivoire: La guerre des communiqués

Vues: 142
Lecture: 2 minutes

C’est la guerre des communiqués au Groupement des éditeurs de presse de Côte d’Ivoire (Gepci) sur la mise à l’écart ou pas de M. Patrice Yao de son poste de Président du Bureau exécutif du GEPCI.

Sur les réseaux sociaux, il y a clairement deux tendances qui s’affrontent pour le contrôle de la présidence du bureau exécutif de ce groupement. La première, qui n’est pas signé, comme un tract, affirme que M. Patrice Yao à été démis de ses fonctions conformément aux statuts et règlement intérieur du Gepci, après sa démission « de son poste de Directeur Général des éditions Le Réveil ».

Ce communiqué cite de façon précise l’article 5 du statut et règlement intérieur et qui stipule qu’« Est membre du groupement des éditeurs de presse de Côte d’Ivoire, tout éditeurs en activité : ayant son entreprise constituée conformément aux dispositions de la loi portant régime juridique de la presse ; éditant au moins une publication régulière (au moins six mois de présence sur le marché) sur toute l’année ; … ».

Selon ce communiqué, c’est au regard de ces dispositions que le bureau exécutif après plusieurs réunions aurait décidé le mercredi 22 mai dernier de faire appliquer l’article 18 du règlement intérieur qui affirmerait que « l’intérim du président est assuré par les vice-président selon l’ordre protocolaire ». Et que M. Ousmane Sy Savané, 1er vice-président aurait accepté d’assurer l’intérim de M. Patrice Yao « jusqu’à la fin du mandat ».

Quelques minutes plus tard, c’est un autre communiqué toujours sur les réseaux sociaux est publié. Cette fois-ci, il est signé de M. Sidibe Seydou, président du conseil d’administration du Gepci. Il dément catégoriquement le contenu du premier communiqué. « Une information non fondée circule sur les réseaux sociaux faisant état de la démission de Patrice Yao de son poste de Président du Bureau exécutif du GEPCI. Il n’en est rien », a-t-il coupé court. Selon lui, par son communiqué, « le Conseil d’administration tient à préciser aux membres statutaires et aux partenaires que Patrice Yao reste le Président du GEPCI jusqu’à nouvel ordre ».

 

Coulibaly Zié Oumar

 

 

 

 

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart