Immigration au Canada /Adama Bamba (CTMA): « Depuis Abidjan, nous proposons un contrat de travail »

Vues: 285
Lecture: 2 minutes

Une innovation dans l’immigration au Canda. C’est un ainsi que Adama Bamba, directeur général du cabinet conseil Top managers d’Afrique (CTMA) a présenté le programme  « Canada Emplois Afrique »,  à son lancement, le jeudi dernier, à la conférence de presse qu’il a co-animée avec ses partenaires canadiens, à l’hôtel Novotel.  Il a expliqué que contrairement à ce qui se fait jusque-là, le programme non seulement est gratuit, mais offre aux candidats à l’immigration régulière, un contrat de travail signé depuis à Abidjan avant-même d’arriver au Canada. « Nous proposons un contrat de travail signé  entre le candidat à l’immigration et l’entreprise canadienne », a-t-il affirmé. Ainsi celui qui est admis à l’immigration au canada part en avec la certitude de travailler une fois sur place. Point besoin, dira-t-il  de débourser des sommes faramineuses. Seuls les frais des visites  médicales réalisés à Abidjan, dans des structures homologuées seront payés par le candidat. «  Ce n’est pas une arnaque. C’est vraiment l’opportunité de pouvoir travailler au Canada. Pour la simple raison que les entreprises québécoises ont besoin de ressources humaines qualifiées. La bonne nouvelle, c’est que vous n’aurez rien à payer », a assuré le directeur.

Par ailleurs, il a fait comprendre que le Canada, en l’occurrence les provinces québécoises ont un besoin crucial de main d’œuvre. De sorte qu’aujourd’hui dans certaines localités, des entreprises ferment faute de main d’œuvre. Aussi des cabinets dont Vaillancourts-Riou oeuvrent-ils avec des partenaires à travers le monde pour satisfaire aux besoins d’emplois des entreprises canadiennes. « Pour faire face à ce grand besoin, des entreprises québécoises ont sollicité le cabinet canadien, à l’effet de mettre à leur disposition des travailleurs. Les besoins en main d’œuvre se situent à tous les niveaux », a avancé Me Marc Vaillancourt, directeur général du cabinet. Il a expliqué qu’environ 3000 emplois sont disponibles, touchant divers secteurs de métiers. Le directeur général de Vaillancourts-Riou a précisé que ce sont, en général, des contrats de deux de travail qui dans certains cas peuvent être renouvelés avec l’accord de l’employeur.

Le recrutement se fait en plusieurs étapes. Les candidats doivent aller sur le site  www.canadajobsafrique.com  pour consulter les offres et se faire enrôler. S’en suivra, lorsqu’il est attesté que celui-ci rempli les critères, des entretient avec l’employeur et le cabinet. C’est à la suite de tout ça qu’arrive la visite médicale.  Dans certains cas, le responsable fait savoir que l’entreprise employeur paie le billet d’avion.

César Ebrokié

 

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart