Journée Mondiale sans tabac/ Aka Aouélé (Ministre de la santé) : « La consommation du tabac sous toutes ses formes est néfaste »

Vues: 289
Lecture: 2 minutes

Dr. Aka Aouélé, Ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, a, dans son traditionnel message à la nation à l’occasion de la journée mondiale sans tabac,  interpellé les usagers de cette substance sur le fait que « la consommation du tabac sous toutes ses formes est néfaste pour la santé en générale et pour les poumons en particulier  ».

Par conséquent, il les a invités   «à s’abstenir de fumer durant ce jour de solennité, et pourquoi pas, durant le restant de leur vie ». Célébré chaque 31 mai, l’OMS a retenu le thème « le tabac et la santé pulmonaire ».  En effet en Côte d’Ivoire, selon le ministre de la santé ivoirien, le tabac est responsable de 90% des cancers du poumon. C’est la quatrième cause de décès dans les services de santé en Côte d’Ivoire, assure Dr. Aka Aouélé. Le choix de ce thème indique nettement qu’il s’agit de sensibiliser les populations fumeuses actives comme passives, des dangers encourus par la santé de leurs poumons.

« Dans le cadre de cette lutte antitabac, les défis sont immenses. C’est pourquoi nous devons, ensemble redoubler d’effort et d’ardeur pour faire reculer la consommation de tabac dans notre pays. Nous avons le devoir et la responsabilité de protéger notre santé, en particulier celle de notre jeunesse qui constitue un maillon essentiel dans la perspective du développement économique et social de la Côte d’Ivoire », a exhorté le ministre de la santé qui n’a pas fait cas du projet de loi antitabac qui est depuis l’année dernière sur la table des députés sans qu’on ne sache quand elle sera programmée.

5000 à 9000 décès dû au tabac par an

 Pourtant, sans cette loi, inspirée par  la convention-cadre pour la lutte antitabac (Cclat) de l’OMS que la Côte d’Ivoire a ratifiée, aucune action de lutte, de prise en charge, de protection sérieuse ne peut être menées.

Pendant ce temps, la prévalence du tabagisme en Côte d’Ivoire est estimée par les autorités sanitaires à  14,6% et s’accroit à 19% chez les jeunes et les adolescents scolarisés. Le tabagisme cause la mort de 5.000 personnes par an.  9111, selon les estimations de l’Atlas sur le tabac publiées en 2018 par l’American cancer society. Par ailleurs, la prise en charge des maladies dues au tabac est  évaluée à 27 milliards de FCFA.

La cérémonie officielle de célébration est en cours à  l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS) dans la commune de Marcory.

 

Coulibaly Zié Oumar

 

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart