L’agriculture ivoirienne en chiffre

Vues: 48
Lecture: 1 minute

Le salon international de l’agriculture et des ressources animales d’Abidjan (Sara) a ouvert ses portes vendredi sur le site des expositions à Port-Bouët. Une occasion de savoir que  l’agriculture ivoirienne participe, aujourd’hui à la formation de 25% du Produit intérieur brut (Pib) et emploi un tiers de la population active. Elle est tournée vers les cultures de rente qui ont été un des moteurs du développement économique de la Côte d’Ivoire. Les cultures agricoles destinées à l’exportation représentent 40% de la production. La Côte d’Ivoire est le premier producteur mondial de cacao avec 35% des parts de marché. Sa production peut varier entre 1,5 et 1,7 millions de tonnes. Le pays transforme environ ⅓ de la production localement.

Par ailleurs, la Côte d’Ivoire est le 13ème producteur mondial du café et 3ème producteur africain derrière l’Ethiopie et l’Ouganda. La Côte d’Ivoire est classée 1er producteur africain de caoutchouc. Et 2ème producteur africain de palmier à huile avec 400 000 tonnes par an.

Les Ivoiriens sont les premiers producteurs mondiaux  de noix de cajou depuis 2015. La Côte d’Ivoire est l’un des plus grands producteurs africains de mangues, ignames, maniocs, plantains, cotons, ananas, maïs, etc. Des productions agricoles qui  sont malheureusement très peu transformées sur place. Ce qui laisse le pays à merci des spéculations sur le marché mondial.

 

Gomon Edmond

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart