Extension des frontières maritimes: La Côte d’Ivoire pourrait avoir gain de cause

Vues: 347
Lecture: 2 minutes

Adama Toungara, Médiateur de la République de Côte d’Ivoire est à un doigt d’obtenir l’extension de ses côtes maritimes au-delà de 200 milles (1852 mètres).

En effet, le Médiateur a conduit, le 30 juillet dernier une mission à New-York au Etats-Unis selon un communiqué de presse de son service de communication dont Notre Voie a reçu copie, à l’invitation du Président de la Commission des Limites du Plateau Continental (CLPC) des Nations Unies. La Côte d’Ivoire y a formulé, depuis le 08 mai 2009, une demande pour “étendre son plateau continental au-delà des 200 miles marins“.

Ainsi, “le 26 aout 2016, il fut créé au sein de la CLPC une sous-commission technique chargée d’étudier la requête de la Côte d’Ivoire“, a poursuivi le communiqué de presse. Au total, depuis cette date jusqu’en février dernier, 8 réunions techniques se sont tenues entre les experts ivoiriens et ceux de la Clpc. La conclusion de ces travaux est que “la Sous-Commission a finalement validé l’ensemble des points présentés par la Côte d’Ivoire et qui définissent le tracé de la nouvelle limite de son plateau continental dans sa partie orientale“. Ce sont ces points que le pays a présenté le 30 juillet dernier “devant les membres de la Commission des Limites du Plateau Continental en présence des membres de la Sous-Commission“.

Une prestation selon le communiqué de presse, a fait sembler convaincre “le Président de la Clpc qui a présenté ses félicitations et remerciements à la partie ivoirienne pour la qualité de sa présentation et la rigueur scientifique qui l’a soutenue. Il a déclaré avoir pris acte des éléments constitutifs conforme à la présentation de la Sous-commission“.

Le plateau continental est le fond marin d’un pays proche des côtes, jusqu’à deux cents milles de profondeur. En l’étendant, le pays accroit sa possibilité d’accéder à de nouvelles ressources maritimes. Les États peuvent prétendre exercer leur juridiction soit jusqu’à 350 milles marins.

 

Coulibaly Zié Oumar

 

 

 

 

 

 

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart