Lutte contre la contrefaçon: Le comité national saisit 12 mille livres scolaires contrefaisants

Vues: 230
Lecture: 2 minutes

Beau coup de filet réussi cet après-midi par les agents du comité national de lutte contre la contrefaçon (Cnlc) au marché d’Adjamé-Roxy, à l’occasion du lancement de l’opération anti-contrefaçon.

Avec le concours des éléments de la gendarmerie nationale, de la police nationale et des Douanes ivoiriennes, ces agents ont saisi, hier en fin d’après-midi, 12 mille livres scolaires contrefaisants vendus aux parents d’élèves qui grouillaient devant des étals.

Surpris par cette opération d’envergure, des vendeurs et des commerçantes ont pris leurs jambes à leur cou pour se fondre dans la foule, abandonnant ainsi leurs marchandises aux mains des agents du Cnlc.

Ce sont de nombreux ouvrages scolaires du Cp1 au Cm2 estampillés « gratuit», des livres, des romans et autres documents pédagogiques inscrits au programme de l’année scolaire 2019-2020 du primaire et secondaire, reproduits et vendus à des prix défiant toute concurrence qui ont fait l’objet d’une saisie et conduits dans les locaux du comité national de lutte contre la contrefaçon, sis à Cocody-Riviéra Golf en vue de leur destruction. En tout cas, c’était le branle-bas cet après-midi au marché de Roxy en cette rentrée scolaire avec l’affluence des parents d’élèves en ces lieux.

« Compte tenu de la persistance et de l’ampleur du phénomène de la contrefaçon sur les ouvrages à chaque rentrée scolaire, le Cnlc, sur saisine du groupement des professionnels du livre de Côte d’Ivoire et l’association des éditeurs de Côte d’Ivoire, a décidé de traquer tous les fossoyeurs de l’industrie du livre en Côte d’Ivoire en vue de permettre à ceux qui  investissent et créent des emplois et de la richesse de travailler dans un environnement sain et sécurisé », a expliqué M. Emmanuel Tra Bi Irié, coordonnateur du Cnlc.

Il entend poursuivre cette opération « coup de poing » sur l’ensemble des communes d’Abidjan et ensuite, dans les localités de l’intérieur du pays.

             Didier Kéi

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart