Lutte contre la criminalité forestière: 650 “soldats” de la forêt formés 

Vues: 85
Lecture: 2 minutes

« Vous étiez bien nombreux, 32 898. La sélection très rigoureuse vous a ramenés à 650. Vous méritez donc que je vous appelle fièrement les soldats et les commandos de la protection de la forêt, de la faune et des ressources en eau ». Richard Alain Donwahi, le ministre des eaux et forêts a salué la sortie de 650 stagiaires de la Brigade spéciale de surveillance et d’intervention (BSSI) qui viennent renforcer l’effectif existant et contribué ainsi à la sauvegarde de la forêt en Côte d’Ivoire. C’était le jeudi 6 août dernier, à la double cérémonie de présentation au drapeau et de sortie de la promotion Alain Richard Donwahi, dans les locaux de la direction générale, sis à Cocody.

Dans son intervention,  le ministre a expliqué que c’est en sa session du 2 mai 2019, que le Conseil national de sécurité a approuvé l’accroissement des effectifs de la BSSI, pour permettre à cette nouvelle unité de lutte contre la criminalité forestière d’intensifier ses actions sur l’ensemble du territoire national. Cette unité qu’il qualifie d’inédite dans l’histoire des eaux et forêts par son caractère de « forces spéciale ».

Le ministre des eaux et forêts a avancé que cette unité a fait ses preuves en contribuant de manière significative à la baisse considérable de la déforestation au niveau national ainsi qu’à la chute de la criminalité forestière. « Cette brigade est le fer de lance de la lutte contre toutes les formes de criminalité liée à la Forêt, à la Faune et aux ressources en Eau. Elle se distingue par sa spécificité d’intervention et par ses 03 composantes, à savoir une compagnie forêt, une compagnie eau et une compagnie faune », a-t-il relevé. Alain Richard Donwahi a exhorté ses feuils à faire preuve d’honnêteté et d’abnégation au travail pour aider la Côte d’Ivoire à relever le défi de la régénération du couvert forestier.

Le lieutenant colonel Couylibaly Kader, commandant de la BSSI a affirmé que « l’armée verte » est en ordre de bataille pour traduire les instructions et ordres du ministre en actions qui permettront à la Côte d’Ivoire d’atteindre l’émergence forestière à l’horizon 2030. Il a avancé que désormais, le BSSI s’articulera autour d’un Commandement, deux compagnies d’intervention commando « jungle », une compagnie de renseignement, une compagnie faune, une compagnie eau, une escouade lagunaire et une section musique.

Le mot du parrain de la promotion, feu Amadou Gon Coulibaly, a été lu par un membre de la famille qui a, à l’instar du ministre a invité les jeunes à cultiver les valeurs de probité. « Vous avez l’immense devoir de travailler ardemment à défendre notre faune, notre flore et nos ressources en eau. Il s’agit là d’un devoir sacré. Vous devez l’accomplir avec toute la force de votre engagement patriotique. Ne soyez donc nullement complices des destructeurs de la forêt ivoirienne et des autres ressources naturelles que gère le ministère des eaux et forêts. Votre Parrain est connu pour son courage, sa droiture, son intégrité et sa générosité : soyez comme lui », a affirmé le représentant.

César Ebroikié

 

 

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart