Lutte contre la drogue: Les députés se familiarisent avec la RdR

Vues: 300
Lecture: 2 minutes

La journée mondiale de lutte contre le trafic de drogue est célébrée en Côte d’Ivoire demain mercredi 26 juin dans la commune d’Abobo (Nord du district d’Abidjan) sous le thème : « la santé pour la justice ».

Profitant de cette occasion, l’Ong Médecins du Monde multiplie les séances de sensibilisation à l’intention des médias, il y a quelques jours et depuis lundi et hier (mardi), à l’intention des députés ivoiriens et de plusieurs leaders communautaires.

Réunis dans un hôtel dans la commune de Cocody (Nord du district d’Abidjan), les participants ont été instruit durant les deux jours par le comité interministériel de lutte anti-drogue (Cilad) associé à l’Ong Médecins du Monde ont animé une table ronde sur le programme de réduction des risques chez les usagers de drogue. Au cours de la cérémonie d’ouverture, lundi, le contrôleur général de police Kourouma Mamadou, secrétaire général du Cilad, a admis que le phénomène de la drogue prend de l’ampleur en Côte d’Ivoire. Selon lui, au regard de l’inefficacité du système de réprimande du  trafic illicite de drogue, il est indispensable de penser à un programme de prise en charge des consommateurs de drogue afin de parvenir à une réduction du taux de demande.

Poursuivant, il s’est adressé aux députés : « c’est vous qui adoptez les lois. Il faut que vous souteniez la politique de santé publique du gouvernement. La lutte contre la drogue se mène également dans un cadre juridique et l’adoption des lois  dépend des députés. C’est la principale raison pour laquelle il est important de vous former afin d’ajouter à la répression, la réduction de la demande».

Le programme de réduction des risques bénéficie aux usagers de drogues, à leurs familles ainsi qu’à toute la communauté. Elle est basée sur des principes telles que, le pragmatisme, l’acceptation de la réalité, le non jugement des usagers de drogues ainsi que leur réintégration social et professionnelle. Dans l’exécution de ce programme, l’Ong Médecins du Monde s’investit dans la distribution des seringues, de médicament de substitution  et autres matériaux et médicaments pouvant permettent aux usagers de drogues d’éviter de contracter certaines maladies telles que l’hépatite B, la tuberculose ou le Vih et progressivement se départir de la drogue.

Marie Axelle Tano

                                                                                                            (Stagiaire)

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart