Prof. Ekra Kouadio Daniel, Directeur du Programme Élargi de Vaccination

Lutte contre le cancer du col de l’Utérus: Les jeunes filles protégées dès l’âge de 9 ans

Vues: 57
Lecture: 2 minutes

Les jeunes filles seront protégées dès l’âge de 9 ans contre le papillomavirus humain (Hpv) responsable du cancer du col de l’utérus. C’est l’annonce faite le lundi 18 novembre dernier par Prof. Ekra Kouadio Daniel, Directeur du Programme élargi de vaccin (Pev) au cours d’une conférence de presse à la direction du Pev  sise à Treichville zone 3 boulevard de Marseille.

En effet, ce vaccin gratuit concerne uniquement les filles de 9 ans vivant sur l’ensemble du territoire ivoirien. Son but est de réduire à 80% le taux de la morbidité et de la mortalité liées au cancer du col du col de l’Utérus et autres infections liées au HPV.

A en croire Prof. Ekra Kouadio Daniel, la vaccination est la meilleure protection contre le virus du Hpv responsable de la majorité des cancers du col de l’utérus.

« Le cancer du col de l’Utérus est le 1er cancer qui tue. L’infection au HPV n’a aucun symptôme. La vaccination contre le Hpv est la meilleure protection contre ce virus.  La stratégie de prévention consiste à donner le vaccin dans le jeune âge avant que la jeune fille ait un contact sexuel. » Aussi « tous les vaccins qui rentrent dans le Pev sont obligatoires », a-t-il averti.

Pour Dr. Essoh, Directrice régionale de l’Agence de la médecine préventive (Amp) « Il y a très peu de médicaments aujourd’hui sur le marché.  On parle du cancer qui fait beaucoup de dégâts importants dans nos sociétés. Le cancer est difficile à prendre en charge. Au fur et à mesure qu’on va mettre en place ce vaccin, on va pouvoir réduire de façon drastique la prévalence du cancer du col de l’utérus ».

Selon Dr Yéboua Amoikon, Médecin de la santé publique à la Dc Pev, par ailleurs exposant, le cancer du col de l’utérus est une maladie très douloureuse et éprouvante pour la personne infectée, et aussi pour sa famille.

 « Le papillomavirus humain est le virus responsable du col de l’Utérus. C’est pourquoi il est recommandé de se faire dépister régulièrement dès qu’on devient sexuellement actif », a-t-il insisté.

Le lancement de l’introduction de cette vaccination contre le Col de l’Utérus sera fait par le ministre de la santé et de l’Hygiène publique, Dr Eugène Aka Aouélé le 25 Novembre prochain dans la commune de Koumassi en présence des populations.

 

Khader Coulibaly

(Stagiaire)

 

 

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart